• Coups, bleus ou bosses

    Que faire pour un adulte ?

    Appliquer sans trop appuyer 2 gouttes d’HE d’immortelle (Helichrysum italicum) pure sur la zone touchée. Répéter 6 fois dans la journée.

    Que faire chez un enfant de 3 à 13 ans ?

    Appliquer sans trop appuyer 1 goutte d’HE d’immortelle (Helichrysum italicum) mélangée à 3 gouttes d’huile végétale d’arnica pure sur la zone touchée.
    Répéter 6 fois dans la journée.

    Remarques :  En homéopathie, l’arnica est conseillé par voie orale. Demander au pharmacien.

     

    aroma astuces

    Mal au ventre

    Que faire pour un adulte ?

    Masser dans le sens des aiguilles d’une montre avec un mélange composé de 1 cuillerée à café d’huile de calendula et 3 gouttes d’HE de basilic (Ocimum basilicum), jusqu’à pénétration complète.

    Que faire chez un enfant de 3 à 13 ans ?

    Masser dans le sens des aiguilles d’une montre avec 1 cuillerée à café d’huile de calendula, jusqu’à pénétration complète. Cette astuce aroma marche aussi bien pour les règles douloureuses que pour la digestion difficile ou les coliques.

    Remarque : Cette astuce aroma marche aussi bien pour les règles douloureuses que pour la digestion difficile ou les coliques.

     

    Copie de Réparer

    Brûlures légères et coups de soleil

    Que faire pour un adulte ?

    Refroidir la zone sous l'eau courante à 15° pendant 15 minutes. Appliquer ensuite 2 gouttes d'HE de lavande aspic, toutes les heures pendant 6 heures.

    Que faire chez un enfant de 3 à 13 ans ?

    Après avoir refroidi la peau abîmée, masser un mélange de 3 gouttes de gel d'aloe vera slow additionné de 1 goutte d'HE de lavande aspic et laisser reposer. Recommencer jusqu'à 6 fois par jour si besoin.

    photo-1456613820599-bfe244172af5

    Cheville tordue

    Que faire pour un adulte ?

    Frotter doucement 3 gouttes d’HE de gaulthérie (Gaultheria procumbens) dès que possible, jusqu’à pénétration complète.

    À répéter jusqu’à ce que la douleur s’estompe. Si la douleur est plus intense après 24 heures, consulter très vite.

    Que faire chez un enfant de 3 à 13 ans ?

    Placer un sachet de petits pois congelés sur la cheville posée sur un coussin, en position de repos. Le froid fait du bien, et vite.

    Remarque : pour les adultes, l’astuce du froid complète bien celle de l’huile essentielle à masser.

    piqures

    Piqûre d’insecte (moustique, taon, guêpe…)

    Que faire pour un adulte ?

    Appliquer 2 gouttes d’HE de lavande aspic (Lavandula spica) pure sur la zone touchée. À répéter toutes les heures pendant 6 heures.

    Que faire chez un enfant de 3 à 13 ans ?

    Appliquer 1 goutte d’HE de lavande aspic (Lavandula spica) mélangée à 1 goutte d’huile de calendula sur la zone touchée. À répéter toutes les heures pendant 6 heures.

    Saignement de nez

    Que faire pour un adulte ?

    Imbiber une mèche de coton de quelques gouttes d’HE de ciste ladanifère (Cistus ladaniferus). Introduire le coton juste à l'entrée de la narine et se tenir bien droit, le visage légèrement tourné vers le haut. Idem que pour les adultes

    Que faire chez un enfant de 3 à 13 ans ?

    Idem que pour les adultes

     astuces aroma

    Coupures (superficielles)

    Que faire pour un adulte ?

    Verser 2 gouttes d’HE de ciste ladanifère (Cistus ladaniferus) sur la plaie. Comprimer avec un pansement adéquat.

    Les jours suivants, appliquer 1 goutte d’huile de millepertuis pour aider à cicatriser.

    Que faire chez un enfant de 3 à 13 ans ?

    Idem que pour les adultes

    Astuce en plus : une fois refermée, la plaie peut être massée avec un peu d'huile de millepertuis qui aide à cicatriser mieux.

    N'hésitez pas à télécharger le tableau récapitulatif  des conseils aroma de la Slow Cosmétique à emporter partout pour soigner les petits bobos du quotidien !

    Les conseils présentés dans le tableau sont issus du livre publié chez Solar : "Bien-Être au naturel" par Julien Kaibeck.

       https://www.slow-cosmetique.com/le-mag/aromatherapie-bobos-quotidiens/


    votre commentaire
  •   Truc transmis par Simone C. de l’Orne

    Je vous donne le conseil d’un dentiste : pour garder un appareil dentaire brillant, il faut le nettoyer avec du savon de Marseille. Je le fais ; le métal et la résine restent impeccables. »

     Rebelle-Santé n° 165


    votre commentaire
  •  Comment réaliser une préparation raffermissante et hydratante pour le buste, à base d'algues et de sel de Guérande.

    Fucus 
       À l’origine de la vie sur Terre, le milieu aquatique et ses rivages sont importants pour l’entretien de l’organisme humain. Aussi, combiner les éléments de deux écosystèmes différents qui, chacun à leur manière, participeront à votre bien-être. Sur les côtes bretonnes, le sel marin et les algues sont à la base de la thalassothérapie française.
       Mettez à profit les propriétés de tous ces éléments dans un soin corporel afin de raffermir votre buste.
    • À cet effet, jeter une poignée de fucus (Fucus vesiculosus), une algue marine, dans un bol d’eau froide.
    • Ajouter une cuillerée à café de sel fin de Guérande.
    • Porter à ébullition, donner quelques tours de bouillon, éteindre le feu, couvrir et laisser infuser quelques heures.
    • Filtrer la préparation.
    • Dans un récipient, déposer 8 à 10 cuillerées à soupe de boue de la mer Morte.
    • Ajouter une cuillerée à soupe de l’infusion concentrée de fucus. Bien mélanger.
    • Incorporer à cette préparation une cuillerée à café d’huile de macérat de carotte et trois gouttes d’huile essentielle de bois de rose.
    • Mêler afin d’obtenir une masse parfaitement lisse et onctueuse.
    • À l’aide d’un pinceau large et plat, étaler la préparation d’abord sur le cou (par des traits remontants), puis sur le décolleté, ensuite sur les seins en les recouvrant de toutes parts.
    • Laisser agir 15 min, puis se rincer dans le bain ou sous la douche.
    • En vous accordant ce soin une fois par semaine, votre peau se retrouvera raffermie, revitalisée, nourrie et réhydratée.

    votre commentaire
  • Un antimite naturel 10 fois plus efficace qu’un produit chimique


    Plutôt que de bourrer vos placards de boules chimiques antimites (souvent des insecticides de la famille des pyréthrinoïdes), voici une recette pour fabriquer des « cailloux » antimites en argile :

    • Prendre de l’argile blanche et de l’argile rose, mettre un peu de poudre dans une tasse, mouiller avec de l’eau bouillie jusqu’à obtention d’une pâte épaisse qui puisse être moulée au bout des doigts.
    • Bien sécher
    • Déposer ces petites boules dans un récipient en bois et verser dessus quelques gouttes d’huile essentielle de cèdre de l’Atlas.

    Les mites détestent cette odeur et chercheront ailleurs d’autres pulls que les vôtres à dévorer.


    2 commentaires
  • J’adore le coca cola. Pas le light. Pas le zéro. Le vrai.
       http://jebenislinventeur.blogspot.fr/search?updated-max
     
     
       C’est à lui tout seul ma trousse de secours, mon détergent tout-en-un miracle, mon astuce beauté…Un couteau suisse que toute ménagère, tout bricoleur, devrait avoir chez soi.
       Je l’aime tellement que je l’appelle par son petit nom ; coca. C’est pas beau, cette complicité ?
       Mon coca est plus fort que Détach’plus. Aucune trace de gras, de sang, d’encre ne lui résiste. Une bonne dose de coca sur les parties tâchées, et mes vêtements, mes tissus restent comme neufs.
       Mon coca redonne une nouvelle vie à mes bijoux. Colliers ternes ? Bagues sans éclat ? Hop, un bon bain de coca et les voilà comme neufs, lustrés comme un sou au premier jour.    
       Mon coca est le meilleur agent antirouille de la Terre entière. Une simple onction du produit miracle sur les parties rouillées de votre robinetterie, et mes yeux en sont éblouis. Ouah !
       Mon coca n’a peur de rien. Une fois lancé, rien ne lui résiste et rien ne l’arrête. Super détartrant, en trois minutes il détartre ma bouilloire. Non content de son acte héroïque, il ressuscite une casserole brulée au troisième degré. Cerise sur le gâteau, il dissout en un temps record le steak immangeable qui en résulte (oui, celui-là même qui a brûlé dans la casserole…ça arrive…). Plus aucune trace, ni vu ni connu !
       Mon coca est un super-héros. Canalisations bouchées ? Lavabo qui reflue ? Toilettes encombrées ? Super-coca à la rescousse. Hop j’agite, hop j’applique, hop je laisse agir, et hop miracle c’est débouché !
       Mon coca, tant qu’on y est, désincruste la saleté des toilettes. Rien qu’en laissant agir. Magique, je vous dis…Et si serviable. 
       Mon coca est mon fidèle serviteur dans mon jardin potager. A l’aide de ses super pouvoirs acides, il fait fuir escargots et limaces. A moi les belles salades !
       Mon coca s’occupe du moteur de ma voiture, lorsque celui-ci est encrassé. Un petit décrassage express, et en voiture !
    Oui, vraiment, je bénis l’inventeur du coca.
    Pardon, vous disiez ? En boire un grand verre bien frais ?
    Quelle drôle d’idée.

    votre commentaire
  • En pleine polémique sur les substances toxiques que contiennent les produits d'entretiens conventionnels, FemininBio vous donne ses recettes de grands-mères pour un ménage bio, écolo et naturel, bon pour votre santé et pour votre environnement.

      http://www.femininbio.com/maison-jardin/conseils-astuces/que-faire-cristaux-soude-83731

    Les cristaux de soude, c’est quoi au juste ?

    Les cristaux de soude (également nommés carbonate de soude ou de sodium) étaient traditionnellement obtenus à partir de l’évaporation de l’eau des lacs salés en Égypte et Amérique du Sud, ou à partir des cendres de végétaux marins. Aujourd’hui, on fabrique ces cristaux selon des procédés chimiques,  à partir de sel de mer et de craie. La soude en cristaux se présente sous forme de poudre cristalline soluble dans l’eau, semblable à du sel. Elle a des propriétés nettoyante, dégraissante et désodorisante qui en font un produit ménager efficace dans la maison, en bricolage ou à l’extérieur. 

    Choisir une soude en cristaux efficace

    La soude en cristaux concentrée est 3 fois plus active que les cristaux de soude hydratés traditionnels. Choisissez donc une formule concentrée, comme celle proposée par Ecodis. Son conditionnement en 500 grammes avec emballage en kraft en font un produit économique et écologique. 

    Usages et précautions d’emploi

    Les cristaux de soude se conservent à l’abri de la chaleur et de l’humidité, pendant des années. S’ils sont très efficaces, leur utilisation doit être soumise à quelques précautions d’emploi. Utilisez toujours des gants et évitez le contact avec les yeux et les muqueuses. Ne les mélangez jamais à de l’acide, la chaleur dégagée pourrait entrainer des projections. Ne l’utilisez jamais sur de l’aluminium, du chêne ou du châtaigner (bois riches en tanins).

    Petite astuce : la chaleur augmente les propriétés de la soude en cristaux diluée dans de l’eau, pensez donc à la dissoudre dans de l’eau tiède plutôt que froide. Armé de ces quelques conseils d’usage, vous êtes prête à découvrir ses diverses applications. 

    Faites le grand ménage chez vous

    Pour fabriquer un nettoyant multi-usage en deux minutes, faites dissoudre 1 c.s de cristaux de soude dans un litre d’eau chaude. Vous pouvez ajouter 2 cuillères à soupe de savon noir liquide et 20 gouttes d’huile essentielle de votre choix. Cette solution nettoie et dégraisse les meubles de cuisine et de salle de bain, les surfaces graisseuses (hotte, plan de travail, four…) et même les peintures. Elle nettoie également les sols non cirés ni huilés. 

    Récupérez votre vaisselle tachée

    Faites dissoudre 20 à 40 gr. de cristaux de soude par litre d’eau tiède ou chaude. Versez dans vos récipients, verres, flacons et vaisselle ternis ou tachés par le thé ou le café. Refermez, agitez et laissez agir quelques heures, avant de bien rincer. Les voilà comme neufs. Vous pouvez également « ravoir » vos vieilles casseroles (pas en fer ni en aluminium !) en mettant une couche de cristaux dans le fond, couvrant d’eau bouillante et laissant agir une demi-journée. Pensez à bien rincer !

    Neutralisez la dureté de votre eau de lessivage

    Pour enlever la dureté de l’eau lors d’une lessive, ajoutez 0.1 gr. de soude par litre d’eau de lavage et par degré de dureté (par exemple, pour 20 litres d’eau d’une dureté 22, ajoutez 44 gr. de soude). Double action garantie : le linge est nettoyé et le calcaire ne se dépose pas dans la machine. Petite astuce : les cristaux de soude complètent et potentialisent l’efficacité des noix de lavage. Ajoutez 2 à 3 cuillères à soupe de cristaux dans votre machine avec vos noix de lavage, l’effet nettoyant en sera démultiplié. 

    Assainissez vos canalisations et vos toilettes

    Pour éliminer les odeurs et entretenir vos canalisations, versez-y 3 cuillères à soupe de soude et du vinaigre d’alcool. Versez 2 litres d’eau bouillante après quelques minutes. Rincez abondamment par la suite. Pour décrasser vos toilettes, diluez ½ verre de soude dans un seau d’eau chaude, versez et laissez agir 15 minutes, brossez et tirez la chasse.

    Décollez votre vieux papier-peint

    Diluez 2 à 3 cuillères à soupe de soude dans un seau d’eau chaude, appliquez sur le vieux papier peint en mouillant bien le mur à l’aide d’une éponge. Le papier se décolle aisément après une minute.

    Décrassez votre terrasse

    Pour donner un coup de neuf à votre terrasse, diluez 2 cuillères à soupe de soude en cristaux dans un seau d’eau chaude, frottez avec un balai brosse. La méthode marche également sur toutes les surfaces en pierre et en bois (sauf le chêne et le châtaignier), notamment pour enlever les lichens et moisissures grâce à l’action alcaline du produit

    Décapez en douceur vos peintures à l’huile et vos cires

    Faites dissoudre 3 cuillères à soupe de soude dans un litre d’eau bouillante, passez à l’éponge sur les couches de cire ou de peinture à l’huile et attendez 5 à 10 minutes. Les vieilles couches brunissent et se dissolvent. Rincez et laissez sécher un bon moment avant de poncer et d’appliquer une nouvelle couche de peinture fraîche.

    Votre contributrice Léa Durupt est l'auteure du blog Je bénis l'inventeur, contributrice au blog participatif Vivremieux ! et co-animatrice sur Radio Médecine Douce.


    votre commentaire
  • Si le sucre et le sel semblent faire plus de dégâts que de bienfaits au niveau de la santé, je vous propose aujourd’hui de les recycler dans vos cosmétiques maison.

    Sucre et sel pour la peauPourquoi le sucre ? Parce que le sucre en poudre est un parfait exfoliant qui s’ignore, ou plutôt que l’on ignore.

    En effet, il contient de l’acide glycolique, un acide alpha-hydroxylé très utilisé dans les produits de soin pour la peau, notamment les peelings. En fondant sur l’épiderme, il va donc exfolier la peau par réaction chimique. Quant à sa texture en forme de petits grains, elle est parfaite pour vous débarrasser de vos peaux mortes et vous faire une belle peau bien lisse tout en douceur.

    Qu’il soit roux ou blanc, va donc pour le sucre ! Évitez simplement le sucre glace, à moins de vouloir ressembler à un habitué de la cour de Versailles sous Louis XIV.

    Mon astuce sucrée : comptez toujours une part de sucre très fin dans une part d’huile bio ou de Sucre et sel pour la peaucrème bio. Vous obtiendrez alors une pâte à masser tout doucement sur le visage jusqu’à ce qu’elle fonde, pour un peeling maison très efficace. Mais aussi pour avoir des lèvres toutes douces !

    Quid du sel ? On n’y pense pas forcément, mais par sa texture, le sel également est un exfoliant naturel qui a beaucoup d’avantages. Le premier : son prix. Pour le reste, il a comme le sucre la propriété d’éliminer les

    peaux mortes et de lisser la peau. Il convient uniquement pour le corps et non le visage.

      À vous de choisir votre sel en fonction de l’effet recherché. Des grains fins seront utiles pour un gommage assez précis quand des gros grains conviendront parfaitement à un gommage superficiel et revigorant. Je vous conseille tout de même d’éviter le gros sel de mer, un peu trop corrosif à mon goût. Plus les grains sont ronds et réguliers, meilleur est le résultat.

    C’est parti pour un gommage pour le corps vraiment gourmand aux notes sucrées-salées.

    Sucre et sel pour la peau  Pour préparer ce gommage au naturel, il vous faut simplement mélanger les ingrédients suivants dans un bocal en verre :

    •  4 cuillères à soupe de sucre en poudre
    • 1 cuillère à soupe de sel (personnellement, je prends souvent du sel de Guérande au grain régulier)
    • 2 à 3 cuillères à soupe d’huile végétale (j’aime bien l’amande douce, mais ça marche tout aussi bien avec de l’huile d’olive).


    Mélangez bien et utilisez à raison d’une grosse poignée par zone à gommer. Vous aurez assez pour 1 ou 2 gommages du corps entier selon votre corpulence. Le mélange ne se conserve pas plus de quelques jours !

    Pas besoin d’aller faire les courses ; vous trouverez sans mal tous les ingrédients de ce petit soin rapide à réaliser directement dans votre cuisine et vous pourrez l’utiliser jusqu’à deux fois par semaine sous la douche.

    En bonus, je vous livre encore une petite astuce. À l’occasion, j’aime bien ajouter à cette préparation trois gouttes d’huile essentielle de lavande ou d’orange douce [1]. Si vous en avez à la maison, n’hésitez pas à l’essayer. En plus d’avoir une peau toute douce, elle sentira délicieusement bon.

     julien.kaibeck@sante-nature-innovation.fr


    votre commentaire
  • Mettez du riz ailleurs que dans votre cuisine

    Au Japon, comme c’était le cas jusqu’au XVIIIe siècle en France, on a d’ailleurs plutôt tendance à éviter les expositions prolongées. La beauté est donc à chercher dans les tons clairs, ces tons qui dispensent leur propre lumière et qui peuvent littéralement illuminer votre visage.

    Secrets de beauté des Japonaises

    Ainsi, pour un teint de porcelaine absolument délicat, le secret des Japonaises est tout simplement d’utiliser… de la poudre de riz !

    Cette poudre est naturellement riche en vitamines E et B, mais aussi en phosphore et en magnésium. Non seulement, elle est excellente pour la santé avec ses propriétés antioxydantes, mais en plus, elle rend votre teint exceptionnellement soyeux. Quant à l’amidon qu’elle contient, il va absorber les excès de sébum.

    Vous me direz que c’est déjà ce que fait votre poudre libre du commerce. Oui, mais il y a fort à parier que votre poudre contient du talc, des polymères synthétiques, du parfum synthétique et j’en passe !

    Il est possible de vous fabriquer une poudre libre maison en mélangeant simplement de l’amidon de maïs, de l’amidon de riz (ou de la farine de riz) et de l’argile blanche surfine à parts égales dans un mortier. Il faut bien mélanger et pilonner, puis conserver dans un poudrier recyclé bien propre. On applique alors simplement cette poudre de riz en infime quantité sur le visage à l’aide d’un pinceau, en fin de maquillage… Idéal pour les peaux grasses !

    Je vous livre une autre recette au riz : un masque très simple à préparer, qui va bonifier votre visage et rendre votre peau encore plus soyeuse.

    • Secrets de beauté des JaponaisesEtalez d’abord un peu d’huile de son de riz [1] légèrement tiède sur votre visage
    • Appliquez par-dessus un mélange de farine de riz, avec un tout petit peu de lait (juste de quoi obtenir un aspect pâteux). Massez légèrement.
    • Au bout d’une quinzaine de minutes, vous sentirez clairement la différence
    • Il ne vous reste plus qu’à vous rincer à l’eau claire

    Thé vert : dans le bain ou en glaçons !

    Pour optimiser les effets du soin traditionnel au riz, vous pouvez commencer votre petit rituel beauté par un bain de vapeur délicieusement relaxant. Il s’agit ni plus ni moins d’une bonne vieille fumigation, sauf qu’ici l’action de la vapeur n’intervient pas au niveau des bronches et des sinus, mais directement sur l’épiderme.

    Pourquoi donc ne pas faire infuser un peu de thé vert dans votre bol d’eau frémissante ? La plante est réputée pour ses propriétés anti-âge.

     Secrets de beauté des Japonaises Vous pouvez aussi fabriquer très simplement des glaçons de thé vert en congelant votre infusion de thé vert. Ces glaçons que vous appliquerez de temps en temps directement sur le visage en massage vous serviront de petit coup de fouet du matin pour resserrer les pores de votre visage et renforcer l’effet liftant de ces soins.

       Attention, cependant, à ne pas les appliquer sur les paupières mobiles, trop fragiles pour le froid. Par contre, appliqués sur le contour osseux des yeux, ils seront très efficaces pour combattre les cernes de façon 100 % naturelle.

    Le thé vert est vraiment un incontournable de la beauté au Japon et vous comprenez mieux pourquoi.

    Bien sûr, ne vous privez surtout pas, à l’occasion, de vous en servir une petite tasse juste pour le plaisir.

    Il n’y a pas que vos dents qui doivent être brossées

    Secrets de beauté des JaponaisesJe voudrais vous confier un dernier secret de beauté des Japonaises. Il s’agit d’un brossage corporel intégral comme cela se pratique régulièrement au Japon. Les Japonaises sont habituées à se brosser le corps de façon quotidienne.

    Je vous conseille d’essayer cette pratique méconnue par chez nous juste avant de prendre votre douche : vous brosser le corps élimine les peaux mortes et dynamise le système circulatoire sanguin. Au début, ce geste va vous paraître étrange mais vous en tirerez rapidement une sensation de bien-être dont vous ne pourrez plus vous passer.

    Secrets de beauté des JaponaisesAttention, pensez bien à choisir une brosse à poils doux, sinon vous allez vous faire mal !

    Essayez aussi cet autre geste traditionnel qu’utilisent encore les Japonaises. Elles ont l’habitude d’exercer des pressions sur les points « Tsubo », ces points thérapeutiques qui agissent sur tout l’organisme et permettent d’en régler certains dysfonctionnements. Cela demande bien sûr quelques connaissances, mais les plus connus se trouvent derrière les lobes des oreilles, au niveau des tempes et à la base des narines. Vous pouvez aussi commencer, si ce n’est déjà fait, par vous exercer à la gymnastique faciale comme je vous l’ai expliqué sur  Slow Cosmétique.

    J’espère vous avoir fait voyager un peu. Secrets de beauté des Japonaises

    Et d’ici ma prochaine lettre, prenez bien soin de vous !

    Julien Kaibeck

    Soutenez le mouvement Slow Cosmétique grâce au shopping beauté engagé sur www.slow-cosmetique.com


    votre commentaire
  • Les aliments qui font les dents blanches

    Mais tous les aliments ne font pas jaunir les dents. En fait, ils sont nombreux à contribuer à maintenir leur couleur de perle :

    • Dents blanchesles pommes, les amandes, les carottes. Ces aliments riches en fibres « solides » nécessitent d’être bien mâchés et produisent l’effet d’un brossage de dent naturel. De plus ils stimulent la production de salive qui neutralise les attaques acides des bactéries ;
    • la rhubarbe, les épinards, les carottes, les crucifères (chou-fleur, brocoli, etc.), le cacao. Après en avoir mangé, ces aliments laissent généralement une drôle de sensation en bouche. C’est parce qu’ils sont riches en acide oxalique qui capture le calcium de l’émail et forme une couche protectrice sur la dent. À éviter si vous souffrez de goutte ou d’insuffisance rénale.

    Blanchir ses dents à la maison

    Voici deux trucs de grand-mère qui marchent pour blanchir ses dents chez soi, sans risque :

    • Dents blanches

        frotter vos dents avec l'intérieur d'une pelure d'orange, autrement dit la partie blanche qui se trouve entre l'écorce de l'orange et sa partie charnue. En langage scientifique, le blanc de l'orange s'appelle le mésocarpe et il contient des composés chimiques qui blanchissent les dents. Frottez pendant 45 secondes vos dents et brossez-les une demi-heure après ;

    • Dents blanchespâte de fraise et de poudre à lever (bicarbonate de soude) : les fraises contiennent un composé qui agit comme un agent blanchissant naturel. Ecrasez une fraise juste mûre et mélangez-la avec du bicarbonate de soude jusqu'à obtenir la consistance d'une pâte. Les fraises sont acides mais la soude neutralise l'acidité. Appliquez cette pâte sur vos dents, laissez agir 20 minutes et rincez. Attendez une demi-heure puis brossez vos dents pour éliminer le sucre naturellement contenu dans la fraise.

      Certaines personnes affirment par ailleurs que brosser les dents avec du charbon végétal ferait aussi blanchir les dents mais je n'ai pas d'avis sur cette question. (lavieenvert a essayé et est très satisfaite du résultat)

    À votre santé !

    Jean-Marc Dupuis (Sante Nature Innovation)


    1 commentaire
  • Pour se démaquiller en douceur, rien de mieux que cette lotion douce et parfumée où se mêlent des senteurs de garrigue, de prairie et de jardin fleuri.

    Ingrédients

      Lotion hydratante aux herbes et fleursPréparation : 40 minutes
       1 verre d'eau de source
       2 cuillères à soupe de chaque plante : feuilles de sauge fraîches, fleurs d'achillée millefeuille hachées
       1 cuillère à soupe de chaque eau : rose et hamamélis
       1 cuillères à soupe de glycérine
       10 gouttes d'huile essentielle de benjoin

      Préparation

    Dans une casserole, porter l'eau de source à ébullition.

    Plonger les plantes, couvrir, laisser frémir 15 minutes puis arrêter le feu.

    Laisser refroidir, filtrer puis verser le liquide dans un contenant que vous aurez fait bouillir au préalable pendant 15 minutes pour le stériliser.

    Ajouter l'eau de rose et d'hamamélis, la glycérine et le benjoin. Secouer longuement.

    Conserver cette lotion au réfrigérateur et secouer avant chaque utilisation.

    votre commentaire
  •  

    Que faire avec mes huiles ?

    Voici une liste succincte qui reprend les utilisations principales des huiles essentielles, avec une proposition d’essence pour chaque utilisation. Vous allez enfin savoir à quoi servent vraiment les huiles essentielles.

    • Conservateurs : On peut doser à 2 % d’huiles essentielles un produit cosmétique maison (crème, masque) pour mieux le conserver. On opte pour : lavandin, lavande vraie, lavande aspic, tea tree, niaouli, tous les mélaleuques, géranium, petit-grain bigarade…
    • Parfums : On peut doser jusqu’à 5 % une préparation maison à base d’alcool bio ou un baume solide à base de cire d’abeille pour obtenir un produit « parfumant » très naturel. On opte pour : les agrumes, l’ylang-ylang, les lavandes, les myrtes, encens, patchouli…
    • Actifs traitants l’acné ou les imperfections : On dose un produit huileux à 3 % d’huiles essentielle pour une application locale. On opte pour : romarin à verbénone, tea tree, palmarosa, niaouli, les lavandes, carotte sauvage ou cultivée…
    • Actifs anti-âge : 1 à 3 % d’huile essentielle aux vertus antioxydantes dans votre crème la rend digne des meilleures formulations anti-âge. On opte pour : rose de Damas, bois de rose, bois de Hô, hélichryse italienne (immortelle), myrrhe…
    • Actifs peaux sensibles ou rougeurs : Il faut 3 % d’huile essentielle de ciste ladanifère, d’immortelle ou de camomille allemande (matricaire) dans un produit d’utilisation locale pour un effet sur la couperose ou les rougeurs.
    • Assainissants et toniques des défenses naturelles : On peut frictionner localement 6 gouttes de certaines huiles essentielles pour aider l’organisme à lutter contre l’infection. On opte pour la lavande aspic, le tea tree, le ravintsara, ou l’eucalyptus radié, et on ne pratique cela qu’à partir de 12 ans.

    Vous aimeriez en savoir plus ou apprendre à utiliser également les huiles végétales, l’argile, le miel et d’autres remèdes de beauté ou de bien-être ? Alors permettez-moi de vous inviter à découvrir tout cela dans mon livre Le Bien-être au Naturel de Julien Kaibeck [1], je l’ai conçu spécialement pour cela.

      www.slow-cosmetique.com


    votre commentaire
  • (.....)

    8 astuces pour économiser sur la nourriture  Ceci dit, il est de toute façon inexact de dire que les fruits et légumes coûtent plus chers que la nourriture industrielle.

       Des calculs ont été réalisés qui montrent que se nourrir de choux, céleri, poireau, carotte, oignon, navet, haricots, était moins cher que les plats préparés et la malbouffe. [2]

       Au cas où vous ne seriez pas convaincu, voici huit astuces intéressantes pour manger des légumes sans vous ruiner, même si vous n’avez pas de potager :

    1.   Profitez des légumes qui sont toujours économiques : carottes, navets, choux, poireaux. Les choux en particulier sont à redécouvrir, de toutes les espèces, sous toutes leurs formes, crus ou cuits, y compris la choucroute et les choux de Bruxelles.
    2. 8 astuces pour économiser sur la nourritureAchetez vos fruits à des stades de maturité différents pour éviter les pertes. Rappelez-vous : ce qui coûte cher, ce n’est pas tant ce qu’on achète, mais ce qu’on jette ;
    3. Achetez directement aux producteurs pour ceux qui ont la chance de vivre à la campagne. Dans certains endroits, il est possible de récolter soi-même ses fruits et légumes dans le verger ou le champ, ce qui évite de payer la main d'œuvre, et fait une activité d’extérieur utile et agréable ;
    4. Découvrez les nouvelles "filières" qui se créent pour distribuer les légumes et fruits qui ne finissent jamais au supermarché car réputés invendables. Des initiatives naissent un peu partout pour permettre à ces fruits et légumes de finir dans l'assiette du consommateur plutôt que dans la poubelle. Et bien-sûr à un coût largement inférieur à ce qui se fait dans les supermarchés. C'est le cas du collectif des Gueules cassées en France ; [3]
    5. 8 astuces pour économiser sur la nourritureLes fruits et légumes surgelés ne sont pas forcément plus chers, ni moins bons. Au contraire, ils sont récoltés à maturité, à la haute saison, au moment où ils sont les plus abondants et les plus riches en vitamines. Congelés immédiatement et souvent à proximité du lieu de culture, ils conservent mieux leurs nutriments que les légumes « frais » qui ont été transportés en camion frigorifique et ont traîné dans des entrepôts et sur les étals.
    6. Utilisez les produits frais en début de semaine, après avoir fait vos courses, et gardez les produits en conserve ou surgelés pour la fin de la semaine ;
    7. Récupérez ! Utilisez les fruits abîmés dans les salades de fruits, les crumbles et les compotes, et les légumes défraîchis dans les potages, les soupes et les purées ; mon confrère Eric Müeller a donné récemment une magnifique liste des produits qu’on jette habituellement à la poubelle, mais qui peuvent parfaitement servir.
       

    A votre santé !

    Jean-Marc Dupuis  

      Sante Nature Innovation      sante-nature-innovation.fr 

    ******************************

    Sources :

    [1] Brian Wansink, Andrew S. Hanks, David R. Just. A plant to plate pilot: a cold-climate high school garden increased vegetable selection but also waste. Acta Paediatr. 2015 Apr 17

    [2] Les fruits et légumes à bon prix

    [3] « Gueules cassées » : les fruits et légumes moches bientôt vendus à l’étranger


    votre commentaire
  •  Par Magali Quent le 22 mars 2016

    http://www.notretemps.com/sante/dietetique/alimentation-anti-cancer-principes-connaitre,i110821/

    Oui, le cancer est un fléau. De bonnes habitudes alimentaires jouent un rôle prépondérant dans sa prévention et sa rémission.

    1/L’alimentation importe plus que l’hérédité

    Seuls 5% des cancers sont liés à la transmission d’un gène spécifique. Autrement dit, dans 95% des cas, il n’y a pas de fatalité à développer la maladie. En revanche, on sait que la plupart d’entre nous abrite des "gènes de la susceptibilité au cancer" qui peuvent en augmenter le risque à force de contact répété avec différents éléments cancérigènes comme le tabac, le soleil, certains aliments... Et si le tabac reste le premier facteur environnemental à combattre car responsable de 30% des cancers, 20% sont directement imputables à l’alimentation. Laquelle constitue aussi une arme de prévention massive dès lors qu’elle fait la part belle aux aliments dotés de molécules potentiellement anti-cancéreuses, aptes à bombarder quotidiennement les tumeurs latentes pour les empêcher de se développer. 

    2/Pas de bonnes cellules sans une alimentation de qualité 

    Si le lien entre alimentation et cancer a été démontré, il n’existe pas pour autant de régime anticancer universel : nous n’avons en effet ni les mêmes gènes, ni les mêmes enzymes, ni donc la même susceptibilité au cancer. Dans l’impossibilité d’établir un régime 100 % personnalisé, il faut donc tabler sur une alimentation variée et de qualité. Car c’est à partir de ce terreau que nous fabriquons chaque jour les 70 millions de nouvelles cellules remplaçant celles qui meurent. Et si ce terreau est mauvais, la cellule en sera altérée… Et si l’assiette contient trop d’aliments déclencheurs (charcuteries, sel, viandes rouges) et pas assez d’aliments protecteurs (fruits, légumes, fibres), l’environnement sera favorable au développement des cellules cancéreuses. 

    3/Les antioxydants, essentiels à la prévention

    Pour prévenir le cancer, il est essentiel de s’assurer le concours d’aliments au pouvoir antioxydant. Ils permettent de bloquer les radicaux libres produits chaque jour par le travail de nos cellules et à l’origine du fameux stress oxydatif. Neutraliser ces radicaux libres éjectés par  la "respiration cellulaire", c’est limiter le risque que ces molécules n’entrent en collision avec des protéines, enzymes ou filament d’ADN, et induisent des mutations cancérigènes. C’est le cas si les radicaux libres endommagent un gène qui contrôle la multiplication cellulaire… Tabler sur des "piégeurs" de radicaux libres comme la grenade, l’ail, le brocoli, les noix, le curcuma ou le thé vert est donc indispensable à la prévention. 

    4/Associer certaines substances décuple leur force de frappe

    Certaines molécules anticancéreuses gagnent en efficacité quand elles sont associées entre elles. Ainsi, l’ail améliore la faculté du sélénium (présent dans le thon, les noix, le jaune d’œuf) à bloquer l’activité des radicaux libres et à pousser les cellules malignes à l’apoptose (elles se suicident !). Le poivre ou le piment prolongent la durée de vie du curcuma, vite détruit  une fois ingéré, et donc sa capacité à stopper la prolifération des cellules cancéreuses. Quant à la moutarde,  elle aide le brocoli à conserver ses vertus protectrices malgré la cuisson.

    5/Bon pour la femme ne veut pas dire bon pour l’homme...

    Environ 30% des cancers ont une origine hormonale. Soit parce que la croissance de la tumeur est stimulée par la testostérone (cancer de la prostate) ou les estrogènes (cancer du sein, de l’utérus), soit parce que les cellules de la tumeur présentent une quantité anormale de récepteurs auxdites hormones. Or celles-ci ne réagissent pas de la même façon à certains aliments. Si le jus de grenade a une action bénéfique unisexe, l’excès de laitages augmente le risque de cancer de la prostate chez l’homme, alors qu’il diminue celui du côlon chez la femme. Quant aux oméga-3 consommés en excès (poissons gras ou supplémentation), ils sont délétères sur le cancer de  la prostate alors que les oméga-6 auraient l’effet inverse.


    votre commentaire
  • Le liniment oléo-calcaire, une formule vieille comme le monde pour hydrater la peau. Un lait de toilette multifonctions facile à faire soi-même ! Décryptage.

     http://www.femininbio.com/beaute-mode/actualites-nouveautes/que-faire-liniment-oleo-calcaire-83168 

    Liniment oléocalcaire  Le liniment oléo calcaire, c’est quoi au juste ?

    Le liniment oléo calcaire, ou bio liniment, est un mélange d’huiles végétales et d’eau de chaux (solution de calcium ou hydroxyde de calcium) en proportions égales. Par un processus de saponification, on obtient un liquide à la substance onctueuse, de couleur ivoire, semblable à un lait de toilette.

      Choisir un produit de qualité et sans danger

    Si l’on peut fabriquer son propre liniment, il est parfois plus rapide et confortable d’en acheter un déjà fait et conditionné. Privilégiez alors un produit fabriqué à partir d’huiles végétales biologiques, sans aucun additif ni conservateur, comme le liniment de la marque française Anaé commercialisé par Ecodis.

       Usages et précautions d’emploi

    Le liniment se conserve à l’abri de la chaleur et de la lumière pendant des mois. Il est conseillé de bien agiter le flacon avant emploi pour que les deux phases aqueuse et grasse se mélangent harmonieusement. Vous pouvez l’utiliser pour la toilette de bébé et votre propre hygiène, comme hydratant, et même pour détacher vos cuirs. Petite revue d’utilisations non exhaustive…

      Débarbouillez et nettoyez les changes de bébé

    Le liniment oléo calcaire est un grand classique pour débarbouiller et nettoyer les fesses de bébé. Il suffit de l’appliquer avec un coton, ou mieux, une lingette réutilisable, sans frotter, puis de retirer l’excédent. Agissant comme un savon surgras liquide, une fine couche d’huile reste à la surface de la peau et protège bébé d’éventuels érythèmes fessiers dus à l’acidité des urines.

      Hydratez les peaux sèches et réactives

    Idéal pour la peau de bébé, le liniment convient également à toutes les peaux sensibles, fragiles, sèches, réactives. Utilisez-le sous la douche comme lait de corps, ou en sortant de l’eau comme hydratant. En déposant un léger film lipidique sur la peau, il est très efficace pour calmer les rougeurs et irritations cutanées. On le recommande également en application locale sur des zones sujettes à de l’eczéma ou de la couperose. Pour les jeunes mamans, vous pouvez en tartiner vos mamelons pour prévenir ou calmer les crevasses et dessèchements lors de l’allaitement. Enfin, il est utile en traitement des coups de soleil, pour calmer les douleurs dues aux brûlures.

    Démaquillez-vous en 2 minutes

      D’une grande douceur, le liniment est très bien toléré même sur les paupières. Démaquillez-vous à l’aide d’un coton ou d’un linge, finalisez le nettoyage en rinçant avec une lingette imbibée d’eau florale douce pour les yeux (bleuet, camomille, hélichryse, rose…) qui rétablira le PH de votre peau. Vous pouvez aussi l’utiliser en tant que crème de visage hydratante le matin.

      Enlevez les tâches sur le cuir     Le liniment est efficace sur le cuir pour toutes les taches (autres que les taches de gras). Tamponnez l’endroit sali avec un vieux chiffon, rincez et laissez sécher. Vous pouvez également nettoyer et protéger lecuir de vos chaussures : l’huile pénètre sur toute la surface du cuir en le nettoyant et le nourrissant.

      Nettoyez votre canapé  Utilisez le liniment pour entretenir régulièrement votre canapé en cuir, par simple application avec un chiffon doux. Il laisse après son passage un film d’émulsion huileuse qui nourrit le cuir.

      Notre contributrice : Léa Durupt est l'auteure du blog Je bénis l'inventeur, contributrice au blog participatif Vivremieux ! et co-animatrice sur Radio Médecine Douce.

      Retrouvez Lea Durupt pour sa chronique sur Radio Medecine Douce


    votre commentaire
  • Un peu d’histoire…

    Vous ne serez pas les premiers à soigner votre peau avec du miel. Le miel est récolté et utilisé par les Les bienfaits du mielhommes depuis la nuit des temps pour ses propriétés médicinales. Les Egyptiens l’utilisaient déjà comme un fluide d'embaumement et un pansement pour les blessures et les plaies. Sur ce dernier point, ils avaient sans doute raison.
    Les propriétés cicatrisantes du miel sont en effet aujourd’hui scientifiquement reconnues. En Angleterre et en Belgique, quelques centres hospitaliers l’utilisent pour le soin infirmier des plaies et des ulcères. Ses bienfaits contre la toux sont aussi appréciés, dans une moindre mesure.

    Miel cicatrisant ?

    Oui. On peut ici faire référence aux travaux du Pr Descottes, ancien chef de service en chirurgie au CHU de Limoges et créateur de l’AFA (association francophone d'apithérapie). Selon ses études, le miel possède trois grands effets – effet antiseptique, anti-inflammatoire et cicatrisant – qui contribuent à la cicatrisation d’une plaie, même importante. Ces effets agissent ensemble dans la plaie, ce qui mène à une cicatrisation rapide et efficace.
    Incroyable : ce professeur a démontré que le miel était deux fois plus cicatrisant que les pansements qui étaient habituellement utilisés, et que dans 90 % des cas, les plaies se refermaient « de façon spectaculaire ».

    Les bienfaits du miel   Miel assainissant

    Beaucoup de gens attribuent aussi au miel des propriétés antiseptiques, mais cela n’a été démontré qu’en laboratoire (in vitro) et non sur l’homme. À vrai dire, l’activité thérapeutique d’un miel dépend de chaque miel et de la plante dont il est issu.

    Petite astuce, plus un miel est foncé et pur, plus il semblerait puissant contre les bactéries. Plus il est aromatique (produit à partir de plantes contenant des huiles essentielles), plus il est actif. C’est par exemple le cas du désormais populaire miel de manuka, originaire de Nouvelle Zélande (le manuka est une plante aromatique de là-bas). Ce miel bénéficie d’études attestant de son pouvoir bactéricide sur le staphylocoque doré et sur helicobacter pylori entre autres.

    Mes astuces à base de miel

    Je tiens à vous donner quelques exemples d’applications thérapeutiques pour les bobos :

    • Petits bobos et coups : Un miel de myrte, de manuka ou de lavande, certifié bio si possible, peut réparer rapidement la peau après une petite blessure ou un coup. On l’applique en couche épaisse sur le bobo lavé au savon puis rincé. On couvre avec une gaze et/ou un pansement.
    • Mal de gorge : Dans 1 cuillerée à café de miel de bonne qualité, on peut ajouter 1 goutte d’huile essentielle de thym linalol, de tea-tree ou de ravintsara. On touille et on avale lentement ensuite pour apaiser la gorge irritée ou rouge. À faire dès 6 ans seulement et maximum 5 fois par jour.
    •  Coup de froid : Pour un grog maison, on mélange 1 cuillerée à café de miel à 2 gouttes d’huile essentielle de thym ou de myrte dans un mug. On y ajoute quelques gouttes de jus de citron. On verse l’eau frémissante sur le mélange et on touille. La boisson réconforte vite et bien en cas de refroidissement.

    Et comment l’utiliser en cosmétique ?

    En cosmétique, le miel est considéré comme un bon humectant, capable d’hydrater superficiellement la peau. Il est très doux et bien toléré par tous en masque ou comme ingrédient à ajouter à une formule réparatrice ou apaisante.

    Quelques astuces beauté au miel :

    • Masque au miel : Le plus simple consiste à mélanger 1 cuillerée à soupe de miel semi-liquide avec 1 cuillerée à café d’eau florale (eau de bleuet, eau de fleur d’oranger, hydrolat de lavande… etc.). On applique la préparation fluide au pinceau sur le visage propre, on laisse agir 15 minutes et on rince à l’eau.
    • Bain au miel et huiles essentielles : Le miel est un magnifique dispersant pour les huiles essentielles dans l’eau du bain. Pour rappel, ne jamais ajouter d’huiles essentielles pures dans l’eau d’un bain. L’idéal consiste à mélanger dans un bol 3 cuillerées à soupe de miel liquide avec 10 à 15 gouttes d’huiles essentielles relaxantes et bien tolérées (lavande vraie, lavandin, petit grain bigarade…). On jette la préparation dans l’eau chaude du bain pour émulsionner et obtenir un bain aromatique traitant.
    • Soins assouplissants au miel : Le miel est un merveilleux ingrédient dans les baumes à lèvres et les savons, car il rend la peau plus douce. Attention cependant, beaucoup de marques dites « au miel » le mélangent avec des substances synthétiques et des conservateurs douteux. On trouve heureusement de bons produits au miel auprès de petits producteurs locaux, comme ceux du réseau de la Slow Cosmétique .

    votre commentaire