• Le beurre de karité pour être belle en 2 minutes !

      Produit naturel, le beurre de karité présente des propriétés extraordinaires pour le corps. Jambes, cheveux, Avec du beurre de karitépeau... Il vous rend belle et légère en 2 minutes.   Recommandé pour les bébés, il soulage aussi la peau des messieurs après le rasage.

      noix de karité

      Mode d'emploi.

     Contre l'effet "crocodile" sur les jambes Riche en phytostérols, vitamines A et E, acides gras et en insaponifiables, le beurre de karité est reconnu pour ses vertus réparatrices, cicatrisantes, régénératrices et raffermissantes. Son application permet à la peau de conserver souplesse et élasticité.

      Faites fondre très doucement 40 ml de beurre de karité au bain-marie. Ajoutez en fouettant 20 ml d’huile d’amande douce, 15 ml d’huile d’olive, 120 ml d’huile de sésame ou de carthame. Versez ensuite le mélange dans un grand flacon stérilisé. Vous pouvez ajouter 20 gouttes de l’huile essentielle de votre choix pour parfumer cette huile selon vos goûts. A appliquer sur peau humide après le bain ou la douche. Si vous choisissez des huiles essentielles d'agrumes, évitez le soleil, elles sont photosensibilisantes.

      Contre les peaux sèches : Appliquez-le directement sur les zones sèches de votre peau, que ce soit au niveau du visage, des mains ou du corps. "Le beurre de karité étant solide à température ambiante, il faut chauffer la matière en massant le corps ou au préalable dans le creux de la main pour pouvoir l'étaler", précise le Dr Nina Roos, dermatologue.

      Vous pouvez aussi ajouter une cuillère à soupe de beurre de karité dans votre bain chaud. Une fine couche invisible se déposera alors sur tout votre corps.

      "Par ailleurs, pas d'huile essentielle chez la femme enceinte ou les enfants de moins de 6 ans", ajoute la dermatologue.

      Pour nourrir les pieds secs : Faites fondre au bain-marie 50 g de beurre karité et 30 g d’huile d’amande douce. Lorsque la préparation commence à tiédir, ajoutez 15 g de gel d’aloe vera, 5 g de glycérine, 10 gouttes d’huile essentielle (HE) de citron, 10 gouttes d’HE de cyprès, 5 gouttes d’HE de lavande et 5 gouttes d’HE d’arbre à thé, que vous aurez préalablement mélangé dans un autre récipient. Transvaser ensuite la préparation dans un pot. Laissez refroidir avant utilisation. Vous pouvez appliquer ce baume en masque pendant toute une nuit avant d'entourer vos pieds de film plastique (type cellophane alimentaire).


    votre commentaire
  • Masque à la papaye    Masque à la papaye (rides) : Indications

    La papaye, ce fruit exotique qu'on consomme surtout en jus, contient des enzymes capables de dissoudre la couche superficielle de la peau. Il peut ainsi rendre les rides moins visibles !

        Ingrédients

    1 papaye
    flocons d'avoine

        Préparation

    Laver et éplucher la papaye. Ecraser soigneusement 2 cuillères à soupe de pulpe et mélanger avec 1 cuillère à soupe de flocons d'avoine broyés (ils favoriseront le gommage).

        Posologie

    Appliquer le mélange sur la peau et laisser agir pendant 10 min.
     Puis rincer à l'eau tiède avec un gant de toilette


    votre commentaire
  •   Préparez-vous un baume naturel si vous avez les pieds secs.

      Grâce à sa richesse en acide gras essentiels, l’huile d’avocat est un précieux allié des peaux très sèches. L’huile d’amande douce, quant à elle, hydrate et nourrit en profondeur. Réunies dans un baume naturel, elles soulagent les pieds les plus secs.

      En pratique : Placez 10 g de fleurs de soucis séchées dans un flacon, ajoutez 1 cuillère à soupe d’huile d’avocat et 7,5 cl d’huile d’amande douce. Refermez le récipient et laissez reposer 3 semaines, de préférence au soleil. Filtrez ensuite la préparation. Faites fondre au bain-marie 20 g de cire d’abeille dans ce mélange. Retirez du feu et laissez refroidir un peu. Incorporez 40 gouttes d’huile essentielle de menthe. Transvasez le mélange dans un bocal que vous aurez au préalable stérilisé. A utiliser chaque soir après la toilette.

      A noter : Vous pouvez aussi masser vos pieds avec de l'huile d'amande douce achetée en pharmacie, en boutique de diététique ou de produits naturels.


    votre commentaire
  •    Appliquez la crème de préférence le soir, pour lui laisser le temps de pénétrer votre peau. Insistez au niveau des talons et des têtes métatarsiennes, en évitant d’en mettre entre les orteils. "Ces espaces étant relativement renfermés, cela pourrait macérer, voire créer des mycoses", précise le pédicure-podologue.

    - Confectionnez vous-même votre crème :

    - La crème au beurre de cacao et huile de coco est idéale pour les pieds qui nécessitent une attention particulière durant les mois les plus froids. Pour la réaliser, vous aurez besoin de : 1 c. à s. de beurre de cacao, 2 c. à s. de cire d’abeille, 60 ml d’huile de coco (extra-vierge et naturelle) et 135 ml d’huile d’amande douce. Vous pouvez remplacer cette dernière par de l’huile de soja ou de noyau d’abricot dans les mêmes proportions.
    A feu doux ou au bain-marie, faites chauffer tous les ingrédients. Lorsqu’ils ont fondu, retirez du feu et laissez refroidir à température ambiante pendant 5 à 10 min. Remuez ensuite doucement pendant 1 min environ. Laissez épaissir avant de remuer à nouveau. La crème doit devenir opaque mais rester assez liquide pour être versée.
    Versez-là dans un pot et laissez reposer toute une nuit avant de l’utiliser. A appliquer quotidiennement en sortant du bain ou de la douche dans les 6 à 12 mois suivant la préparation.

    - La crème au beurre de karité est idéale pour hydrater les talons fendillés. Pour la réaliser, vous aurez besoin : 2 c. à s. de beurre de karité, 2 c. à s. d’huile d’amande douce, 1 c. à s. de beurre de cacao, 1 c. à c. de cire d’abeille, 2 gouttes d’huile essentielle de calendula, de camomille romaine, d’orange douce ou de rose (selon votre convenance).
      A feu doux ou au bain-marie, réchauffez tous les ingrédients (sauf l’huile essentielle) jusqu’à ce que la cire et le beurre de cacao fondent. Retirez du feu et remuez pendant environ 1 min. Puis laissez refroidir à température ambiante jusqu’à ce qu’elle s’opacifie légèrement. Ajoutez les gouttes d’huile essentielle et remuez à nouveau pour qu’il n’y ait pas de grumeaux. Versez la préparation dans un récipient et laissez reposer toute une nuit. A utiliser lorsque vos pieds réclament une hydratation intense.

        Médisite


    votre commentaire
  •   Les secrets du régime citron

    Le régime citron, c’est le régime des stars hollywoodiennes ! Son secret : mettre à profit les vertus amincissantes du citron, selon 7 principes simplissimes. Facile !

    1er principe : boire du jus de citron au réveil

     

    En pratique : Buvez un verre de jus de citron mélangé à de l’eau chaude au lever et au moins six verres d’eau minérale ou filtrée dans la journée. Attention, pour que le citron agisse, il faut attendre une demi-heure avant de boire et manger. Vous pouvez également boire du jus de citron durant la journée, jusqu’à 3 verres supplémentaires.
    Quels effets sur la ligne ?
    Avec l’eau, le jus stimule le système digestif, favorise le transit et l’élimination des toxines. Il apporte aussi des vitamines, minéraux et oligo-éléments.
       

    Pourquoi le jus de citron est l’allié du régime ?

    Selon Theresa Cheung, auteur du livre Le régime citron, ce fruit activerait la sécrétion de bile dans le foie, chargé de décomposer les nutriments, de réguler le métabolisme des graisses ou encore de purifier le sang. Grâce à son acidité, le jus de citron limiterait les effets du repas précédent sur le taux de sucre dans le sang. Le jus de citron stimulerait également la sécrétion de salive et de sucs gastriques. Résultat : il faciliterait la digestion et stimulerait l’élimination des graisses. 

    Une citronnade amincissante

    Pour profiter de tous les avantages du régime citron, vous pouvez de temps en temps remplacer le verre de jus de citron du matin par une citronnade spéciale. La recette : mélangez 2 cuillères à soupe de jus de citron fraîchement pressé avec 30 cl d’eau filtrée. Ajoutez 2 cuillères à café de sirop d’érable grade B (moins raffiné) et une pincée de piment de Cayenne. Vous pouvez remplacer le sirop d’érable par un bâton de cannelle. Buvez sans plus attendre. Le piment de Cayenne favoriserait la séparation des glucides du repas et donc permettrait de mieux réguler le taux de sucre dans le sang. Quant au sirop d’érable, il permet à la fois d’atténuer l’amertume de cette citronnade et d’apporter des nutriments, avec il est vrai, un peu de sucre (pas d’abus quand même !). 

    Les trucs pour optimiser le régime citron

     De bonnes habitudes alimentaires permettent d’améliorer l’efficacité du régime citron et surtout de jouir d’une meilleure santé.

    - Privilégiez les produits frais et bruts, non transformés.
    - Consommez les fruits et légumes de préférence frais mais aussi surgelés ou en conserve, s’ils sont sans sucre ajouté, sans sel ni additif.
    - Préférez la volaille à la viande rouge, les céréales complètes à la farine blanche, les tisanes, thés et jus de fruits aux boissons gazeuses et alcoolisées.
    - Remplacez le sel par les herbes aromatiques.
    - Bannissez les plats tout prêts et trop gras. Ne cuisez pas trop les aliments et évitez les fritures.

    Sources

    "Régime" citron

    Le régime citron de Theresa Cheung et Dr Martine André Editions Leduc

     

      Médisite


    votre commentaire
  •  


    votre commentaire
  •   Pour un pot

    Ingrédients :

    • 100 g. [ 1/2 cup ] d’huile de noix de coco liquide*
    • 60 g. [ 1/4 cup ] de bicarbonate de soude (ultra fin)
    • 40 g. de fécule [ 1/4 cup ] ou d’arrow-root
    • 10 gouttes d’huile essentielle de lavande
    • 10 gouttes d’huile essentielle de palmarosa

    * Pour que l’huile soit à l’état liquide, il suffit juste de la laisser au soleil ou sur un radiateur 1/4 d’heure, ou bien faites-la chauffer au bain-marie ou au micro-onde.

    Préparation :

        1. Versez l’huile de noix de coco fondue dans un pot :
        2. Ajoutez ensuite, cuillère par cuillère, le bicarbonate de soude et la fécule, tout en fouettant vigoureusement avec une fourchette pour qu’aucun grumeau ne se forme (si votre récipient est hermétique, vous pouvez mélanger le tout en le secouant très fort) :
        3. Ajoutez ensuite les huiles essentielles :
        4. Mélangez une fois le tout et laissez le déodorant se raffermir (au réfrigérateur ou à l’air ambiant s’il ne fait pas trop chaud) avant de vous en servir.

    Vous voilà maintenant avec : 1. un produit naturel, qui sent bon, se conserve très bien, dure très longtemps et coûte très peu cher … et surtout : 2. la fierté d’avoir réalisé votre propre cosmétique ! (ce qui vaut tout l’or du monde)

    Pour l’utiliser ensuite, rien de plus simple : il faudra simplement vous faire à l’idée d’appliquer votre déodorant avec vos petits doigts sur vos aisselles !

    Edit :

    Je préfère maintenant mouler mon déodorant dans des moules en silicone et l’utiliser à l’état solide comme un stick : vous pouvez faire de même en le conservant au réfrigérateur, ou bien en ajoutant à la préparation une toute petite dose de cire de candelilla ou de cire de carnauba qui vont solidifier la préparation et lui permettre d’être beaucoup plus stable.

      D'après le blog:  antigonexxi.com


    votre commentaire
  •   Ingrédients :

    • 50 g. de beurre de cacao
    • 50 g. d’huile de coco
    • 25 g. d’huile d’amande douce (ou autre huile neutre)
    • 1 càc de cacao en poudre
    • [optionnel] 5-10 gouttes d’huile essentielle d’orange
    • [optionnel] 2 capsules de vitamine E ou d’huile de bourrache
     

    Préparation :

    1. Dans un bain-marie, faites fondre le beurre de cacao et l’huile de coco.
    2. Ajoutez le reste des ingrédients, mélangez bien et laissez refroidir au réfrigérateur (ou sur votre balcon) pendant une demi-heure environ. Le mélange doit s’être déjà bien raffermi, mais ne doit pas être totalement solide.
    3. A l’aide d’un fouet, fouettez énergiquement le mélange jusqu’à obtenir une crème. Attention ici : si vous n’attendez pas assez et que vos huiles sont trop chaudes, l’émulsion ne se fera pas ! Patience donc…
    4. Quand vous voyez que la crème commence à prendre, plongez le fond de votre récipient dans un bol empli d’eau glacée et continuez à fouetter (sans mettre d’eau dedans, hein, ne faites pas les nouilles). Il vous faudra quelques minutes pour obtenir une crème parfaite.
    5. Versez dans un récipient hermétique et crémez-vous le corps ! faites un joli papier cadeau (réutilisable, cela va de soi) (ou gardez-là pour vous!).

    Etant donné que cette crème ne contient pas d’eau, il n’est pas nécessaire de la mettre au frais. Vous pouvez donc la conserver à température ambiante… et vous imprégner de chocolat pour des jeux de Noël coquins… ;-)

      Extrait du blog antigonexxi.com

     


    votre commentaire
  •    Comment procéder ?  (blog antigonexxi.com)

    Arrêter de se laver les cheveux ne se fait pas du jour au lendemain, surtout si vous êtes un habitué du Head&Shoulder chaque jour avant le petit-déjeuner, et que vous n’imagineriez pas sortir sans le cheveu lavé. Il faut procéder avec patience et sans se décourager.

    1. Pour les addicts de la mousse chimique, il faut commencer par espacer les shampoings. C’est primordial : si vous vous lavez les cheveux tous les jours, faites-le tous les deux jours ; si c’est deux fois par semaine, essayez de ne le faire qu’une fois tous les 5 jours, etc. Si vous êtes pressé, passez déjà aux étapes 2 et 3.
    2. Ensuite, brossez-vous les cheveux : certains vous diront d’utiliser une brosse en poils de sanglier… honnêtement, j’ai une brosse en bois en poils synthétiques et ça marche très bien aussi ! Brossez-vous les cheveux chaque matin pendant 2 à 3 minutes, du sommet du crâne jusqu’aux pointes : il s’agit de répartir le sébum sur toutes les longueurs. Je vous conseille par la suite de laver votre brosse régulièrement : on enlève tous les petits poils et on passe dans l’eau avec un peu de bicarbonate, rien de plus simple. Bon, bien sûr, si vous n’avez que 5 mm sur le caillou, sautez cette étape. Si vous avez également les cheveux bouclés et peur d’une coupe à la Jackson 5, démêlez vos cheveux avec un peigne en bois et mouillez-vous les cheveux après le peignage/brossage pour reformer vos boucles.
    3. Supprimez votre shampoing et n’utilisez plus que mon super produit de lavage naturel (recette plus bas) : c’est ce qu’on appelle le ‘no-poo’ (pour ‘no-shampoo’). Certaines personnes préconisent un lavage à l’eau pure seulement, mais je pense que lorsqu’on sort à peine des shampouinages biquotidiens, c’est psychologiquement infaisable. Tandis que ma recette miracle, et bien, elle fonctionne comme un vrai shampoing, mais exit tous les inconvénients : que des bénéfs, je vous dis !
    4. L’étape la plus difficile… ne vous lavez pas les cheveux pendant 1 mois. Oui, je sais, c’est presque impensable, mais pour vous aider, faites des shampoings à sec : pour cela, pas besoin d’aller en acheter au prix fort, il vous suffit simplement de fécule (de maïs par exemple, la ‘Maïzena’) ou bien d’argile verte (ce n’est pas une invention, la fécule est d’ailleurs souvent l’ingrédient n°1 des shampoings à sec !). Répartissez-en 1 càc sur le haut des longueurs puis brossez bien : votre chevelure sera comme neuve ! Vous pouvez également profiter d’une longue période en solitaire : j’ai de mon côté profité des vacances ! Je ne sais pas pour vous, mais chez moi, le sel marin donne un côté ondulé et un peu sauvage à ma tignasse d’écolière, alors un shampoing de plus ou de moins… on n’y voit que du feu !
    5. Et après ? Brossez-vous les cheveux tous les jours, lavez-les avec mon produit naturel une fois toutes les 3 à 4 semaines, puis de moins en moins souvent et tout simplement à l’eau !

    Et, tout de suite, la recette magique…  

    La recette du no-poo :

    Ce qu’il vous faut : 

    • du bicarbonate de soude (impérativement ultra fin - pas en cristaux !)
    • du vinaigre de pomme/cidre (ou du jus de citron)
    • (opt.) de l’huile essentielle d’Ylang-Ylang

    Procédé : 

    1. Mélangez 2 CàS de bicarbonate (1 CàS seulement si vous avez les cheveux courts) dans un tout petit fond d’eau : vous obtenez une pâte plus ou moins liquide (à vous d’en rajouter ou non, c’est selon vos préférences).
    2. Mouillez-vous bien les cheveux et procédez ensuite avec la pâte obtenue comme un shampoing traditionnel. Attention, il faudra vous y faire : ça ne mousse pas ! Massez bien votre cuir chevelu avec de petits mouvements circulaires, de sorte à ne rien oublier. Eviter les longueurs et les pointes qui n’ont pas besoin d’être récurées à chaque passage à l’eau.
    3. Rincez-vous ensuite bien les cheveux.
    4. Dans un petit verre, versez 2 CàS de vinaigre de pomme et ajoutez de l’eau, froide de préférence (plus ou moins, vous allez voir ce que vous préférez au fur et à mesure). Ajoutez 2 à 3 gouttes d’HE d’Ylang-Ylang.
    5. Versez le vinaigre dilué doucement sur vos cheveux, en visant davantage les longueurs que le sommet. Répartissez bien (attention les yeux, ça pique !)
    6. Au choix : rincez abondamment après avoir attendu 2-3 minutes, ou bien rincez brièvement. Pour ma part, je passe un tout petit peu d’eau encore, mais je ne rince quasiment pas. Rassurez-vous : l’odeur de vinaigre disparaît très rapidement !
    7. Et voilà le travail !
    Mes astuces :
    • Je me brosse les cheveux à sec, avant de faire mon shampoing : en effet, lorsqu’ils sont mouillés, les cheveux gonflent et deviennent plus fragiles et cassants – le meilleur moyen pour s’arracher la moitié du crâne !
    • Vous pouvez sans souci vous passer les cheveux uniquement à l’eau pendant et après la période de transition.
    • J’ai utilisé au départ, en alternance, un peu de savon d’Alep ou de rhassoul (argile du Maroc) : ces produits moussent – psychologiquement, ça aide.
    • Je fais du sport tous les jours et voici comment faire pour garder une tête propre malgré la transpiration : sécher ses racines après le sport en tapotant doucement le cuir chevelu à l’aide d’une serviette, laisser ensuite sécher ses cheveux à l’air libre et, une fois secs, bien brosser pour ôter le sel.
    • Je n’ai plus du tout les pointes sèches depuis que je n’utilise plus de shampoing, mais si tel était le cas pour vous, utilisez de l’huile de coco : la veille de votre lavage de cheveu, répartissez de l’huile de coco sur les longueurs des cheveux et laissez poser toute la nuit. Vous pouvez également faire un masque à base de lait de coco (celui en boîte ou carton du supermarché, oui oui !), que vous laisserez également poser une nuit. Si vous avez très peur de salir votre oreiller, recouvrez-le d’une serviette ou enrubannez vos cheveux dans un tissu fin.
    • Attention : si jamais vous trouvez que vous avez les cheveux légèrement poisseux ou lourds après le no-poo, c’est certainement parce que votre bicarbonate n’est pas assez fin, ou que vous n’avez pas assez bien nettoyé vos cheveux avec, ou que vous ne les avez pas assez rincés ultérieurement ! Concentrez-vous sur les racines (pas les pointes, cela ne sert à rien), massez intensément avec la pâte de bicarbonate, ajoutez-en au besoin, rincez bien et, surtout, n’oubliez rien ! Au tout début, il pouvait m’arriver de découvrir une mèche collante, au niveau des racines : c’est parce que le bicarbonate n’était pas passé par là. Massez-vous la tête intensément et ne laissez pas un millimètre vous échapper !
    • Comment ça marche ?

      Le bicarbonate est un produit qu’on ne présente plus, et, appliqué aux cheveux, il est un excellent soin antipelliculaire et vous permet également de débarrasser vos cheveux de tout résidu de saleté, laque ou autre produit. Les cheveux sont plus propres plus longtemps et regraissent moins vite.

      Le vinaigre, grâce à son pH, va redonner un peu d’acidité au cuir chevelu : les shampoings, même bio, ont un pH supérieur au cuir chevelu, et lorsque le pH des cheveux devient trop alcalin, cela donne… des pellicules ! Le vinaigre est donc un bon anti-pelliculaire, lui aussi, en plus de rendre les cheveux particulièrement brillants et légers.

      L’Ylang-Ylang est, quant à lui, le produit de choix pour les cheveux : cette huile renforce et protège le cuir chevelu, en même temps qu’elle en nourrit les bulbes. Et en plus, elle sent divinement bon ! Vous pouvez cependant facilement la remplacer par une autre huile, comme le gingembre, la lavande ou le géranium.
    •  Complément d'article sur antigonexxi.com

    votre commentaire
  •  

    y_citrouille_46

     

    Ingredients2 c. à thé de citrouille cuite réduite en purée, 1/2 c. à thé de miel (humectant, régénérant), 1/4 c. à thé de lait (ou lait de soya, de chèvre, etc.)

    Ingrédients optionnels

    Pour peau sèche1/4 c. à thé de crème à fouetter (hydratant, AHA) et/ou 1/2 c. à thé de sucre brun (exfoliant, hydratant, AHA)

    Pour peau grasse : 1/4 c. à thé de vinaigre de cidre (action tonique qui stimule la circulation, AHA, régularise le pH) + 1/4 c. à thé de jus de canneberges (antioxydant, nourrissant).

      -Mélangez doucement tous les ingrédients et appliquer sur le visage en évitant la région des yeux.

      -Relaxez-vous  pendant 10-15 minutes pendant que le masque exfolie gentiment votre visage, le nourrit et le conditionne.

       -Rincez à l'eau tiède et appliquez un hydratant et tonifiant.


    votre commentaire
  •   Masque nourrissant yaourt et carotte

    • 2 c. à table de yogourt nature
    • 2 c. à table de carottes râpées finement
    • 1 c. à thé d'huile d'amande douce ou de pépins de raisins ou de noix
    • 1 c. à table de miel
    • Eau

    Mélangez le tout sur le visage et le cou et laissez travailler pendant 20 minutes.

      Rincez à l'eau à l'aide d'un linge doux.

      Terminez par une bruine d'eau de rose si vous avez !


    votre commentaire
  • L' Eau de Hongrie est aujourd'hui un parfum et beaucoup la considère comme le tout premier parfum de l'époque moderne.

     

    À l'origine c'était un alcoolat de romarin créé en 1370 pour Élisabeth de Pologne, reine de Hongrie, épouse du roi Charles Robert de Hongrie.

    FLEUR-BLANCHE-BELLE.jpg L' histoire dit que cette eau merveilleuse fut offerte à la Reine par un moine qui cherchait à lui soulager ses rhumatismes. La reine l’utilisa tout au long de sa vie. La légende raconte que cette eau précieuse l’aida à conserver sa beauté  mais aussi sa santé et que c’est grâce à elle qu’elle fut demandée en mariage par le Prince de Pologne, alors qu’elle était âgée de 72 ans.
    Et l’histoire légendaire de poursuivre en ajoutant que Louis 1er le Grand (le même donc) voulait rattacher la Pologne à son royaume de Hongrie. Et qu’il fut tellement charmé par la fragrance que portait la reine de Hongrie qu’il décida de céder sa couronne à une dynastie si raffinée.

    Ah, les légendes comme elles nous font voir la vie belle... Même si souvent elles sont incorrectes. La confusion est sans doute due au fait que lorsque son fils, Louis de Hongrie devint roi de Pologne, il nomma sa mère régente de Pologne.

    Laissons-là l’Histoire et ses légendes et revenons à notre Elixir qui, soulignons-le, joue tout-de-même ici un rôle…essentiel. C’est dire l’importance de cette Eau de Hongrie puisqu’elle était utilisée à la Cour du roi Charles V dès le XIVe siècle. Elle l’est encore au XVIIe siècle à la Cour du roi Louis XIV et fut le parfum de Mme de Sévigné, de sa fille Mme de Grignan et de Mme de Maintenon qui la conseillait à ses pensionnaires de Saint-Cyr.

    Chez les grands de ce monde, l’eau de la reine de Hongrie fut en vogue jusqu’au règne de Napoléon Ier, moment où elle fut supplantée par l’eau de Cologne.

    C’est qu’on lui attribuait de nombreuses vertus : pouvoirs revitalisants et thérapeutiques (rhumatismes, palpitations cardiaques, obstruction du foie, jaunisse, bourdonnements d’oreilles ou douleurs abdominales, aujourd'hui démontrées scientifiquement).

     

    Sa fragrance était originellement à base de romarin macéré dans de l’esprit de vin mais elle fut enrichie plus tard avec de l’essence de lavande, de la bergamote, du jasmin, du cirse et de l’ambre.

    Aujourd’hui, cette eau merveilleuse revient à nous eau-de-la-reine-de-hongrie et la parfumerie Fragonard à Grasse commercialise une excellente ‘’ Eau de Hongrie’’, enrichie d’essences de lavande, de bergamote, de jasmin, de cirse et d’ambre. Parfumerie FRAGONARD  

     

    EAU HONGRIE Une recette de l'Eau de Hongrie à faire soi-même

    Il existe de nombreuses variantes de cette fameuse Eau.

    En voici une :

    - Remplir une bouteille de verre de feuilles de

    sauge, marjolaine, lavande (ces 3 plantes compteront ½ part)

    et romarin (c'est l'ingrédient essentiel qui comptera 1 part)

    et ajouter de l'eau-de-vie.

    - Boucher et exposer au soleil pendant une semaine.

    Vous pouvez dès lors utiliser cette eau en frictions, après le bain, par exemple.


    votre commentaire
  •   -Une cuillérée à soupe d'argile (verte ou blanche)

      -Une cuillérée à café d'huile d'olive
      -Un jaune d'oeuf
      -5 gouttes essentielles de lavande ou lavandin
      -5 gouttes de rose ou de bois de  rose
    Compléter avec de l'eau de rose, pour créer une pate que l'on va garder pendant 15 minutes sur le visage

     

    En cas de bouton, on peut le faire plusieurs jours d'affilée
    Sinon à faire une fois par semaine

    votre commentaire
  •   Gommage détox pour le visage et le corps, à base de chlorelle :

    Si vous l’utilisez pour le corps, les quantités sont à multiplier par 3.
    - 1 cuillère à café de chlorelle réduite en poudre

    Gommage corps à la chlorella

    - 2 cuillères à café de poudre de noix de coco séchée (que vous pouvez remplacer par de la poudre d’amande ou de noisette)

    - 1 cuillère à café de poudre de flocons d’avoine

    -2 cuillère à café d’aloe vera

    - 1 à 2 cuillères à café d’huile fine : amande, abricot, noisette ou sésame, selon ce que vous avez

    Mélangez le tout et massez votre peau en douceur. Pour le visage, insistez sur les ailes du nez, le menton, les joues, le front et les rides d’expression.

    Sur le corps, appliquez sur une peau humide.

    Si vous faites un gommage total, commencez par le visage et ne rincez pas tout de suite. Ainsi les actifs auront le temps de pénétrer, comme pour un masque, le temps que vous fassiez votre gommage corporel.

    Rincez ensuite sous la douche en vous savonnant et en utilisant par exemple une fleur de douche, ce qui parfait le résultat et facilite l’élimination du gommage. Pour le visage, rincez simplement sans savonner.


    votre commentaire
  • Massage du visage

    Parce que la fatigue se lit avant tout sur les traits, on prend son visage en mains pour lui redonner du peps. Face à son miroir, on attaque donc l’opération « teint frais » par toute une série de gestes d’automassage afin de redynamiser la peau, drainer les toxines et surtout relancer la circulation sanguine.
    Sur peau propre et sèche, appliquez votre soin hydratant habituel puis pincez la peau au niveau des temps entre le pouce et l’index et remontez ensuite progressivement jusqu’au front en effectuant des gestes de palpé-roulé. Continuez le même exercice des pommettes jusqu’au niveau des tempes, puis remontez du menton vers les oreilles. Enfin, terminez (en beauté) par des mouvements de lissages, toujours ascendants, en partant du centre du visage et en allant progressivement vers les extrémités.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique