• En janvier, on se remet des fêtes !

    • Yeux lourds : Décongestionner, dégonfler et défatiguer le regard en passant simplement un glaçon ou un sachet de thé infusé et glacé autour des yeux.
    • Masque coup de fouet : mélanger le jus d'un pamplemousse avec un jaune d'oeuf et de l'argile en poudre si nécessaire et appliquer un bon quart d'heure sur le visage.
    • Soin contour des yeux : Pour les yeux cernés, fatigués ou gonflés : mélanger une cuillère à soupe d'argile blanche avec de l'eau de bleuet. Poser 10 minutes et rincer à l'eau claire.

    En février, on se refait une beauté à petits prix

    • Gommage maison : le marc de café est excellent, efficace et pas cher pour faire un gommage du corps et du visage (attention cependant aux peaux sensibles)
    • Soins lunaires :  La pleine lune est propice à une coupe stimulante des cheveux.
    • Shampoing minute : Saupoudrer le cuir chevelu d'argile verte (si tendance grasse) ou blanche (cheveux secs) et laisser agir 5 minutes  avant de brosser.

    En mars, on mise sur le naturel

    Couverture Mon coach bien-être   Couverture Mon coach bien-être
    • Masque au chou : assainissant et absorbant, le chou est adapté aux peaux mixtes et grasses. Laver, essuyer et écraser quelques feuilles bien foncées et épaisses d'un chou vert avec un rouleau à pâtisserie puis appliquer 20/30 minutes sur le visage avant de rincer à l'eau claire.
    • Soins lunaires : durant la pleine lune, on s'offre une coupe stimulante des cheveux et des ongles.
    • Riche en protéines, en fer, en vitamines, l’oeuf est fort utile dans les soins de beauté. Le blanc affine et resserre les pores de la peau ; il est donc parfait pour les peaux grasses. Le jaune est quant à lui très nourrissant et idéal pour les peaux sèches
    • Un masque nourrissant pour peau sèche peut ainsi se préparer en mélangeant un jaune d’oeuf battu avec une cuillère à café d’huile végétale de type noisette, olive, argan, amande... A appliquer sur la peau et garder 1/4 d’heure puis rincer en douceur.
    Cet article est extrait du livre Mon coach bien-être, 52 semaines pour prendre soin de moi, aux Editions Rustica.

    2 commentaires
  • N’importe quelle tache pigmentaire sur la peau est difficile à atténuer. Mais pas de panique, je vais vous donner des clés pour y parvenir. Avant cela, retenons quelques vérités bonnes à savoir :

    lettre-beaute-au-naturel.info>  

    • Toutes les taches, même celles survenues à la naissance, s’intensifient s’il y a une exposition répétée aux UV. Il conviendra donc d’éviter le soleil intense ou de se protéger régulièrement si on veut atténuer l’aspect des taches. Lisez mes conseils en fin de lettre pour trouver un bon soin solaire.
    • Les grains de beauté ne sont pas des taches comme les autres. Il convient de les surveiller attentivement car ils peuvent être une forme de cancer de la peau. Si une tache brune ou un grain de beauté change de forme, de contour, de couleur ou d’aspect, en moins d’un mois, consultez très rapidement. Si vous êtes couvert de taches brunes depuis toujours, sur le dos, les épaules, etc., alors consultez au moins deux fois par an un dermatologue par principe de précaution.
    • Il est impossible d’« effacer » radicalement les taches avec des cosmétiques. Cela supposerait une action qui va bien au-delà de leur potentiel. Si l’on s’y prend à temps, on peut néanmoins les atténuer fortement et prévenir l’apparition de nouvelles taches.


    Ma routine anti-taches brunes Il existe des gestes essentiels pour atténuer toute tache pigmentaire en lien avec l’âge ou le soleil. La routine que je vous propose est particulièrement adaptée pour les taches sur les mains, le décolleté, le cou et les tempes. Les effets sont visibles au bout d’un mois environ et valent largement le détour même s’ils sont limités dans le temps.

    Étape 1 : exfoliez au citron

    Le citron présente des propriétés intéressantes pour la peau et a l’avantage de combiner deux actions : l’exfoliation grâce à ses acides de fruits et le soin éclaircissant. Le jus de citron peut donc être utilisé en frictions très localisées sur les taches le soir venu. Soyez très méthodique : appliquez un coton-tige imbibé de jus de citron directement sur les taches, puis laissez poser le jus de citron sur la tache toute la nuit si possible. Si le picotement vous gêne trop, diluez au préalable le jus de citron à 50/50 avec de l’eau. Au matin, rincez bien à l’eau claire ! Appliquez ensuite votre soin traitant.

    Étape 2 : appliquez un soin traitant

    Les huiles essentielles de carotte et de céleri sont très recommandées pour égaliser le teint et lutter contre les taches, mais on ne peut pas les appliquer pures. Pour les utiliser, on va donc préparer un soin justement dosé et non gras, à appliquer au préalable.

    Mon sérum traitant anti-taches :

    Dans un petit flacon pompe ou tube de 15 ml au minimum, versez successivement :

    • 25 gouttes d’huile essentielle de carotte sauvage ou cultivée (Daucus carota) si possible d’origine Corse [1] ;
    • 5 gouttes d’huile essentielle de céleri (Apium graveolens) ;
    • 1 demi-cuillère à café d’huile d’olive ou de tournesol ;
    • 1 cuillère à soupe de gel d’aloe vera de la mention Slow Cosmétique [2] (soit un peu moins de 12ml).

    Fermez le flacon et secouez vigoureusement. La préparation doit s’opacifier.

    Utilisez chaque jour, le soir, en massage localisé sur les taches, en faisant bien pénétrer avant de poursuivre votre routine beauté. Ce mélange se conserve aussi longtemps que le gel d’aloe vera utilisé (référez-vous à la date de péremption sur l’emballage).

    Étape 3 : protégez pour prévenir

    Si vous êtes sujet(te) aux taches sur les mains et le visage, il faudra éviter que de nouvelles taches n’apparaissent. Chaque matin, terminez votre routine de soin par l’application d’une crème solaire à indice de protection 15 au minimum et ce, en toute saison. Ce geste est une option pour le visage si vous vous maquillez, mais il est nécessaire pour les mains. Choisissez un soin solaire certifié bio ou Slow Cosmétique pour éviter les perturbateurs endocriniens et les ingrédients polluants qui sont, hélas, presque omniprésents dans les soins solaires classiques [3].

    J’espère que ces quelques conseils d’aromathérapie vous accompagneront au quotidien. Ils sont tirés pour partie de mon livre Bien-Être au naturel paru chez Solar. N’importe quelle tache pigmentaire sur la peau est difficile à atténuer. Mais pas de panique, je vais vous donner des clés pour y parvenir. Avant cela, retenons quelques vérités bonnes à savoir :

    • Toutes les taches, même celles survenues à la naissance, s’intensifient s’il y a une exposition répétée aux UV. Il conviendra donc d’éviter le soleil intense ou de se protéger régulièrement si on veut atténuer l’aspect des taches. Lisez mes conseils en fin de lettre pour trouver un bon soin solaire.
    • Les grains de beauté ne sont pas des taches comme les autres. Il convient de les surveiller attentivement car ils peuvent être une forme de cancer de la peau. Si une tache brune ou un grain de beauté change de forme, de contour, de couleur ou d’aspect, en moins d’un mois, consultez très rapidement. Si vous êtes couvert de taches brunes depuis toujours, sur le dos, les épaules, etc., alors consultez au moins deux fois par an un dermatologue par principe de précaution.
    • Il est impossible d’« effacer » radicalement les taches avec des cosmétiques. Cela supposerait une action qui va bien au-delà de leur potentiel. Si l’on s’y prend à temps, on peut néanmoins les atténuer fortement et prévenir l’apparition de nouvelles taches.


    Ma routine anti-taches brunes Il existe des gestes essentiels pour atténuer toute tache pigmentaire en lien avec l’âge ou le soleil. La routine que je vous propose est particulièrement adaptée pour les taches sur les mains, le décolleté, le cou et les tempes. Les effets sont visibles au bout d’un mois environ et valent largement le détour même s’ils sont limités dans le temps.

    Étape 1 : exfoliez au citron

    Le citron présente des propriétés intéressantes pour la peau et a l’avantage de combiner deux actions : l’exfoliation grâce à ses acides de fruits et le soin éclaircissant. Le jus de citron peut donc être utilisé en frictions très localisées sur les taches le soir venu. Soyez très méthodique : appliquez un coton-tige imbibé de jus de citron directement sur les taches, puis laissez poser le jus de citron sur la tache toute la nuit si possible. Si le picotement vous gêne trop, diluez au préalable le jus de citron à 50/50 avec de l’eau. Au matin, rincez bien à l’eau claire ! Appliquez ensuite votre soin traitant.

    Étape 2 : appliquez un soin traitant

    Les huiles essentielles de carotte et de céleri sont très recommandées pour égaliser le teint et lutter contre les taches, mais on ne peut pas les appliquer pures. Pour les utiliser, on va donc préparer un soin justement dosé et non gras, à appliquer au préalable.

    Mon sérum traitant anti-taches :

    Dans un petit flacon pompe ou tube de 15 ml au minimum, versez successivement :

    • 25 gouttes d’huile essentielle de carotte sauvage ou cultivée (Daucus carota) si possible d’origine Corse [1] ;
    • 5 gouttes d’huile essentielle de céleri (Apium graveolens) ;
    • 1 demi-cuillère à café d’huile d’olive ou de tournesol ;
    • 1 cuillère à soupe de gel d’aloe vera de la mention Slow Cosmétique [2] (soit un peu moins de 12ml).

    Fermez le flacon et secouez vigoureusement. La préparation doit s’opacifier.

    Utilisez chaque jour, le soir, en massage localisé sur les taches, en faisant bien pénétrer avant de poursuivre votre routine beauté. Ce mélange se conserve aussi longtemps que le gel d’aloe vera utilisé (référez-vous à la date de péremption sur l’emballage).

    Étape 3 : protégez pour prévenir

    Si vous êtes sujet(te) aux taches sur les mains et le visage, il faudra éviter que de nouvelles taches n’apparaissent. Chaque matin, terminez votre routine de soin par l’application d’une crème solaire à indice de protection 15 au minimum et ce, en toute saison. Ce geste est une option pour le visage si vous vous maquillez, mais il est nécessaire pour les mains. Choisissez un soin solaire certifié bio ou Slow Cosmétique pour éviter les perturbateurs endocriniens et les ingrédients polluants qui sont, hélas, presque omniprésents dans les soins solaires classiques [3].

    J’espère que ces quelques conseils d’aromathérapie vous accompagneront au quotidien. Ils sont tirés pour partie de mon livre Bien-Être au naturel paru chez Solar.


    votre commentaire
  • De quoi vos cheveux ont-ils besoin pour être en bonne santé ?  

      Beauté au Naturel

    Chères amies, chers amis,

    Des cheveux qui restent accrochés au peigne quand on les coiffe ou qui traînent partout dans la salle de bains… Quand les cheveux cassent, c’est toujours un peu inquiétant.

    Premier (mauvais) réflexe : on va acheter le shampoing miracle ou le produit anticasse. Mais ces produits font souvent plus de mal au porte-monnaie qu’ils ne font de bien à votre chevelure. Pourquoi ?

    Parce que l’on oublie souvent de se poser la question la plus essentielle : mes cheveux ont-ils besoin d’être nourris ou bien d’être hydratés ?

    Pour beaucoup de gens, nourrir ou hydrater le cheveu, c’est du pareil au même. En réalité, c’est bien différent ! Un cheveu sain et en bonne santé est un cheveu auquel on apporte un équilibre entre ces deux notions.

    J’ai une bonne amie qui a les cheveux très fragiles, secs et cassants en permanence. Ils sont ternes et gonflent quand il fait humide, ce qui ne les rend pas plus malléables, bien au contraire… Il suffit qu’elle se passe la main dans les cheveux pour en retrouver plein ses doigts. Pour se soigner, elle a utilisé un traitement à base de protéines censé stopper la casse des cheveux. Au bout de plusieurs semaines de traitement, elle s’est rendu compte que l’état de ses cheveux empirait au lieu de s’améliorer.

    Je lui ai dit d’arrêter tout de suite, de s’y prendre autrement et je lui ai prêté un hydrolat de lavande que j’avais à la maison. Depuis, ses cheveux ont l’air d’aller un peu mieux, mais cela va prendre du temps. Pourquoi ?

    Justement parce que ses cheveux n’avaient pas besoin qu’on les nourrisse, mais qu’on les hydrate. Il faut savoir que le cheveu est majoritairement constitué de protéines, à travers la kératine qui le compose aux alentours de 95 %. La kératine est donc essentielle aux cheveux, mais il ne faut pas en abuser pour autant. Si un cheveu bien nourri reçoit trop de kératine, celle-ci va faire tout l’inverse de ce qui est prévu. Adieu la brillance et l’élasticité et bonjour la casse !

    Malheureusement, l’excès de protéines est la cause la plus fréquente de la casse des cheveux. En premier lieu, il est donc souvent plus utile d’essayer de réhydrater. On peut utiliser des hydrolats à vaporiser directement sur les cheveux, comme je l’ai conseillé à mon amie, sinon un autre produit que j’ai toujours à la maison : le gel d’aloe vera. Très hydratant, il est par exemple possible de l’utiliser comme un après-shampoing.

    Cela dit, il arrive tout de même que les cheveux aient besoin qu’on les nourrisse. Ils sont alors généralement cassants, mais plutôt brillants. Cela signifie qu’en surface le cheveu se porte bien, tandis qu’à l’intérieur, il est fragile.

    Ici, un soin aux protéines peut marcher mais il existe des alternatives naturelles que j’apprécie beaucoup. L’huile de coco et l’huile d’avocat sont par exemple très intéressantes car elles vont nourrir le cheveu en profondeur. C’est le cas également du beurre de karité. Pour profiter de leurs bienfaits, on peut se masser les cheveux avec deux fois par semaine et laisser agir pendant deux ou trois heures.

    Parfois enfin, le cheveu est en très mauvais état, sec et poreux, et il convient alors de l’hydrater et de le nourrir en même temps. Vous pouvez cumuler les hydrolats ou l’aloe vera avec les huiles végétales ou vous pouvez carrément appliquer sur vos cheveux, pendant une heure, un masque de crème fraîche qui vous apportera à la fois les éléments gras et aqueux qu‘ils réclament.

    Si vous avez un peu d’huile essentielle d’ylang-ylang, n’hésitez pas à en rajouter trois ou quatre gouttes dans la crème avant de l’appliquer sur vos cheveux et partez bien des racines jusqu’aux pointes, qui sont souvent la partie la plus abîmée.

    Bien à vous,

    Manon Lambesc


    votre commentaire
  • Ma recette du démaquillant fait maison en 15 secondes

      http://www.aromalin.com/demaquillant-fait-maison-15-secondes-nuls/

    • Prenez un coton. Pour une démarche plus écologique, vous pouvez prendre un coton démaquillant lavable et donc réutilisable. C’est ce que je fais.
    • Versez un peu d’eau pour humidifier votre coton.
    • Ajoutez une noisette d’huile. N’importe laquelle ! Même celle que vous avez en cuisine (tournesol, olive). Sinon, si vous souhaitez vraiment une huile cosmétique, je vous propose l’huile d’amande douce ou l’huile de sésameMAJ le 02.03.15 : Sam sur le forum du blog, a testé avec l’huile d’avocat et elle dit que le maquillage s’enlève très bien.

     Vous n’avez plus qu’à passer le coton sur la zone à démaquillerautant de fois qu’il le faudra. Vous verrez, vous n’avez pas besoin de frotter comme une dingue, votre maquillage s’enlèvera facilement.

    • Une fois votre maquillage retiré, lavez votre visage avec un hydrolat. Je vous propose l’hydrolat de camomille noble pour les peaux sensibleset réduit les poches sous les yeux. Pour les peaux grasses, vous pouvez vous orienter vers l’hydrolat de menthe poivréepurifie les peaux à problèmes et active la circulation sanguine. Je vous conseille de passer par cette étape : en effet, l’hydrolat a un pH acide (environ 5 selon l’hydrolat), proche de celui de la peau de votre visage. L’hydrolat va donc réguler le pH de votre visage pour que ce dernier continue son travail de barrière contre les agressions extérieures (régulera correctement sa production de sébum).
    • Enfin, il suffit de passer votre crème habituelle ou votre sérum aux huiles végétales. Pour ceux, qui ont les peaux grasses, j’ai testé unecrème purifiante à l’huile essentielle de néroli et j’ai été surprise des résultats : réduction impressionnante des pores, peau lissée, plus douce, plus élastique et presque plus d’imperfection (le zéro imperfection n’existe pas chez moi dans le monde des produits naturels).

    Ma recette du démaquillant fait maison pour celles qui se démaquillent souvent

    Il s’agit d’une recette qui se prépare à l’avance et vous pouvez garder ce démaquillant fait maison pendant une semaine, voire au moins 1 mois si vous y ajoutez un conservateur.

    • Munisez-vous d’un flacon (peu importe la contenance, 100 ml est bien) que vous avez récupéré d’un démaquillant « synthétique  » ou autre. D’abord lavez-le à l’eau et au savon, séchez avec un essuie-tout. Ensuite,désinfectez-le avec de l’alcool à 70°. 
    • Munissez-vous d’eau minérale que vous aurez au préalable fait bouillir pour tuer les bactéries qui pourraient se développer par la suite.
    • Munissez-vous d’une huile. N’importe laquelle ! Même celle que vous avez en cuisine (tournesol, olive). Sinon, si vous souhaitez vraiment une huile cosmétique, je vous propose l’huile d’amande douce ou l’huile de sésame.
    • Lavez-vous les mains et désinfectez-vous les mains à l’alcool.
    • Pour 100 ml de démaquillant, versez 50 ml d’eau et 50 ml d’huile.
    • Agitez fortement pour bien mélanger. Votre démaquillant fait maison est terminé !

     Vous pouvez garder votre démaquillant fait maison 1 semaine à l‘abri de la lumière et si possible dans un endroit sec.

    Sentez toujours l’odeur de votre démaquillant fait maison avant de l’utiliser, au cas où pour vérifier si l’huile ne rancit pas.Agitez fortement votre démaquillant fait maison avant de l’utiliser pour que l’huile et l’eau se mélangent. En effet, c’est le mélange des 2 ingrédients qui vont faire que votre démaquillant sera très efficace. Donc agitez et versez rapidement une noisette du démaquillant sur un coton.Si vous souhaitez garder votre démaquillant plus longtemps, au moins 1 mois, il suffit d’ajouter un conservateur comme l’extrait de pépin de pamplemousse. Pour les quantités, généralement on le dose à 0,6 %, soit 20 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse pour 100 ml de démaquillant.Pour éviter l’oxydation de l’huile ou son rancissement, vous pouvez ajouter de la vitamine E.


    votre commentaire
  • Voici une liste d’ingrédients adaptés aux peaux matures. Elle n’est probablement pas exhaustive.

    Les huiles végétales comme anti-rides naturel :

    • Argan : régénérante, redonne de la souplesse à la peau et lutte contre les radicaux libres (accélère le vieillissement de la peau). Convient pour les peaux sèches et déshydratées.
    • Bourrache : nourrissante et régénérante, a une résistance aux UV, maintient l’hydratation de la peau, lutte contre le vieillissement de la peau.  Convient pour les peaux sèches, fatiguées, sensibles et déshydratées.
    • Caméline : lutte contre le teint terne, régénérante, réparatrice, apaise, redonne de l’élasticité à la peau. Convient pour les peaux sèches et sensibles.
    • Germe de blé : régénérante, protectrice, réparatrice, maintient la souplesse de la peau. Convient aux peaux sèches, déshydratées, irritées.
    • Onagre : restructurante, dégénérative, elle ralentit le vieillissement de la peau en restructurant les fibres de collagènes. Elle protège des UV. Convient pour les peaux ridées et sèches.
    • Périlla : nourrissante, anti-oxydante, lutte contre les radicaux libres. A utiliser pour prévenir les rides. Convient aux peaux fatiguées, irritées.
    • Rose musquée : régénératrice, réparatrice, cicatrisante puissante, très anti-oxydante, elle ralentit l’apparition des rides. Idéale pour protéger sa peau des radicaux libres du soleil, en été (elle n’est pas à utiliser comme une crème solaire, on est bien d’accord). Convient aux peaux fatiguées, aux tâches de vieillesse.

     Les huiles essentielles comme anti-rides naturel :

    • Bois de Hô (Cinnamomum camphora) : régénère les cellules de la peau, antibactérienne
    • Ciste ladanifère (Citrus ladaniferus) : régénère les cellules de la peau, tonique et resserre les pores de la peau
    • Géranium rosat (Pelargonium asperum) : raffermit la peau lâche, rend la peau souple et resserre les pores
    • Hélichryse italienne (Helichrysum italicum) : cicatrise la peau et a un effet anti-ride naturel
    • Myrte vert (Myrtus Communis) : resserre les pores, tonifie, raffermit et régénère la peau.
    • Rose de Damas (Rosa damascena) : l’un des meilleurs actifs pour un effet anti-ride naturel mais son prix est très élevé car son rendement est très faible. Elle a une action tonifiante, resserre les pores et cicatrise la peau
    • Santal (Santalum Austrocaledonicum) : régénère les cellules de la peau. 
    • Qu’est ce que je fais avec tous ces ingrédients anti-rides naturels ?

     C’est simple ! Choisissez 1 à 3 huiles végétales de votre choix, en fonction de votre type de peau. J’imagine que la plupart des lectrices/lecteurs de cet article ont une peau mature. En même temps, certaines d’entre vous auront la peau plus sèche que d’autres, sensible, irritée, déshydratée. A vous de choisir votre anti-ride naturel !


    votre commentaire
  • Secret n°4 - En lotion calmante pour le visage et les mains 

    lettre-beaute-au-naturel.com

    Aussi étonnant que cela puisse paraître, l’usage du coing est recommandé pour les peaux irritées, gercées ou encore brûlées par le soleil ou le froid.

    C’est la pectine contenue dans la peau, la chair et les graines de coing qui lui confère son action calmante et adoucissante.

    Il est très facile de réaliser une lotion aux pépins de coing.

    Il suffit de piler une cuillère à soupe de graines de coing et de les laisser macérer 24 à 48h dans un demi-verre d’eau.

    Après filtration, on obtient une lotion très bénéfique qu’on applique partout où cela est nécessaire. Cette lotion est à utiliser rapidement.

    Secret n°3 - En huile réparatrice

    Autre alternative pour les peaux abimées et sèches, l’huile réparatrice de coing [6].

    Pour la réaliser, on mélange un demi litre d’huile d’olive (bio de préférence) à 250 g de coings encore un peu verts râpés.

    On laisse la préparation infuser dans un pot fermé pendant 24h.

    Puis, on le chauffe (sans le couvercle) au bain marie bouillant pendant une demi-heure.

    On filtre le mélange à l’aide d’un linge fin en pressant les morceaux de fruit.

    Pour finir, on ajoute quelques gouttes de vitamine E pour une bonne conservation.

    L’huile obtenue est émolliente et réparatrice. Elle se conserve quelques mois à l’abri de la lumière dans un bocal ambré, de préférence.

    Secret n°2 - Résorbe les points noirs

    Le coing est aussi un puissant astringent pour les peaux à problèmes et les peaux grasses. C’est son tanin qui permet d’agir pour resserrer les pores et limiter les points noirs.

    On peut réaliser un masque frais en mixant ou en râpant la chair d’un coing et en l’appliquant 20 à 30 minutes sur le visage [7]. Rincez à l’eau.

    Ce masque est redoutable contre l’acné et les boutons.

    Secret n°1 - Un anti-rides naturel

    J’ai découvert que nos grands-mères connaissent bien les vertus anti-rides des pépins et de la peau de coing. Une recette rapportée par le Dr Valnet consiste à faire macérer pendant 15 jours des pelures de coing et des pépins dans un peu d’eau de vie. On emploie cette lotion sur le visage pour tonifier, revitaliser et raffermir la peau [8].

    Avec tous ces secrets révélés, j’espère que vous n’êtes pas prêt d’oublier le coing.

    Cet arbre est si beau (surtout lors de la floraison), qu’on raconte qu’il avait une place de choix dans les jardins des princes, il en tire d'ailleurs le nom de « prince des jardins ».

    Peut-être que désormais, vous aussi, vous trouverez une place, pour lui, dans le vôtre.

    A très vite pour d’autres secrets de beauté et de santé,

    Audrey Delacourt

      [6] Embellissez votre visage et votre corps: recettes anciennes avec les plantes par Marie Delmas

    [7] Se soigner sans médicaments : de A à Z par Corinne Lalo, Michèle Bontemps

    [8] Secrets de beauté : Peau sèche, acné, rides... Les solutions 100% nature par Sophie Lacoste


    votre commentaire
  •  Cosmétique maison : 6 masques pour la peau

    (https://www.rustica.fr/articles-jardin/)

    Voici 6 masques bio à faire soi-même avec des ingrédients de la cuisine. A chaque peau, son mélange !

    Oxyde de fer marron, Oxyde de fer jaune, Oxyde de fer rouge, Gel d’Aloé véra, Glycérine végétale, Argile blanche, Huiles végétales Les ingrédients de base pour réaliser vos masques

    Etapes de préparation et dosage

    Les quantités fournies sont pour 1 application :
    • Dans un bol, mélanger tous les ingrédients délicatement jusqu’à obtenir une texture homogène.
    • Appliquer en couche épaisse sur le visage propre et sec (avec les doigts ou à l’aide d’un pinceau).
    • Laisser agir 10 minutes et rincer abondamment.

    Masque apaisant à l'argile rose

    • 2 cuillerées à café d’argile rose
    • 1 cuillerée à café de miel liquide (bio)
    • 2 cuillerées à café de lait végétal (d’amande par exemple)

    Masque anti-âge à l'huile d'argan

    • 2 cuillerées à café d’argile verte
    • 1 cuillerée à soupe d’huile d’argan
    • 1 cuillerée à soupe d’hydrolat de rose

    Masque anti-acné à l'argile verte

    • 1 cuillerée à soupe d’argile verte
    • 1 cuillerée à café de miel liquide (bio)
    • 2 cuillerées à soupe d’hydrolat de romarin

    Masque purifiant au jus de citron

    • 1 cuillerée à soupe d’argile verte
    • 1 cuillerée à soupe d’huile de noisette 
    • 1 cuillerée à soupe de jus de citron frais

    Masque absorbant peau grasse

    • 1 cuillerée à soupe d’argile verte
    • 1 cuillerée à soupe d’hydrolat de thym
    • 1 cuillerée à soupe de lait végétal (d’amande par exemple)

    Masque décongestionnant pour peaux enflammées, sensibles et réactives

    • 1/2 concombre épluché et mixé
    • 2 cuillerées à soupe de miel liquide (bio)
    • 1 cuillerée à soupe d’argile blanche

    votre commentaire
  • L’huile de calophylle : une trousse à pharmacie à elle toute seule

    C’est en pressant les noix de la calophylle (Calophyllum inophyllum) qu’on obtient la merveilleuse huile de calophylle. Cette huile est d’une jolie couleur vert sombre, mais elle est un peu épaisse et poisseuse. Elle n’a rien à voir avec l’huile dorée et transparente du tournesol, ni avec la discrète huile d’amande douce. Son parfum est très épicé et rappelle à certains le curry ou le café. Normal, c’est une huile puissamment aromatique, qui est composée bien entendu d’acides gras essentiels, mais également d’une grande part de stérols végétaux et de molécules aromatiques qui font d’elle un trésor cosmétique.

    À Madagascar, certains dispensaires utilisent cette huile en qualité vierge [1] comme soin cicatrisant suite à de la petite chirurgie. Elle semble en effet capable de faciliter la cicatrisation de la peau. C’est une excellente nouvelle pour toutes les peaux irritées, abîmées ou tout simplement matures. En appliquant cette huile en massage, vous donnez à votre peau tout ce dont elle a besoin pour se réparer au mieux.

    Comme elle est riche en stérols qui la rendent anti-inflammatoire, les aromathérapeutes du monde entier la conseillent souvent comme huile de massage pour le dos qui souffre, mais aussi comme un soin anti-rougeurs. Si on a le visage marqué par la couperose, elle peut être massée quotidiennement à raison de quelques gouttes sur les joues ou le nez. Il n’y a pas de contre-indication, si ce n’est qu’il faut éviter de s’exposer intensivement au soleil après son application. Les effets sont rapides : on constate en une semaine à peine moins de rougeurs, et les vaisseaux sanguins qui étaient apparents se font plus discrets.

    J’ai moi-même testé cette huile à de nombreuses reprises. Je l’ai notamment utilisée pour les cernes, les poches et le drainage lymphatique. Elle ne m’a jamais déçu. Pour les yeux, son utilisation est un peu plus délicate. Il suffit d’une seule goutte d’huile frottée sur les index pour masser les poches et les cernes. Il ne faut surtout pas en mettre dans l’œil et il convient de bien faire pénétrer ce corps gras avant d’appliquer tout autre soin.

    Des soins d’une intense fraîcheur avec l’huile essentielle de niaouli

    Si vous aimez l’aromathérapie, vous connaissez le fameux « tea tree » qu’on utilise depuis des siècles en Australie pour traiter les boutons d’acné et pour assainir la peau à problèmes. Le niaouli est son cousin ! On distille les feuilles de niaouli (Melaleuca quinquenervia) pour obtenir une huile essentielle fraîche dont l’odeur rappelle un peu certains eucalyptus. De grandes marques de cosmétique ont étudié cette essence pour ses vertus anti-âge et ont été surprises de sa capacité à lutter contre l’oxydation, mais aussi contre les boutons en tout genre.

    Personnellement, je recommande l’huile essentielle de niaouli bio [2] pour plusieurs gestes beauté :

    • Quand un vilain bouton pointe le bout de son nez, on peut appliquer 1 goutte d’huile essentielle de niaouli sur le bouton avec le doigt propre, et répéter l’opération toutes les heures pendant six heures. C’est radical : le bouton disparaît dès le lendemain !
    • Quand les cheveux sont gras, ou qu’on souffre de pellicules grasses, on peut ajouter 2 gouttes d’huile essentielle de niaouli à sa dose de shampoing neutre, ce qui le rendra assainissant.
    • Quand on veut une sensation intense de propreté dans la bouche, on peut verser 1 goutte d’huile essentielle de niaouli sur sa dose de dentifrice, c’est très rafraîchissant et efficace !

    La divine et sensuelle huile essentielle d’ylang-ylang

    C’est le plus sensuel des parfums ! Si un jour vous avez la chance d’atterrir en avion sur l’île de Nosy Be, au nord de Madagascar, vous sentirez d’emblée l’air parfumé ambiant. C’est parce que c’est là que pousse Cananga odorata, une plante à la belle fleur jaune qui fait penser aux orchidées et qui donne une des huiles essentielles les plus précieuses du marché !

    On utilise l’huile essentielle d’ylang-ylang (si possible en qualité « totum », c’est-à-dire issue d’une longue distillation des fleurs) pour toutes sortes de produits de beauté et de bien-être. Elle est réputée relaxante, anti-stress, anti-âge, et même aphrodisiaque !

    Dans un flacon de 100 ml d’huile de massage à utiliser en amoureux, on peut verser 25 gouttes de cette précieuse essence pour aromatiser l’huile. Elle deviendra alors à la fois relaxante, décontracturante et divinement parfumée. Si on masse le bas du dos et le bas du ventre avec ce genre d’huile, tout laisse à croire que le massage finira par un câlin très sensuel.

    Plus sérieusement, je recommande l’huile essentielle d’ylang-ylang surtout pour les cheveux fins, cassants et fragiles. On peut ajouter 2 gouttes de cette essence à une dose de shampoing neutre sans sulfates pour pratiquer un shampoing tonifiant qui stimule à la fois la pousse mais qui répare également la fibre capillaire. Pour un effet encore plus impressionnant sur la chevelure, on peut mélanger dans un bol une cuillère de miel liquide, une cuillère d’huile d’avocat et 5 gouttes d’huile essentielle d’ylang-ylang. On applique la mixture liquide obtenue sur les racines jusqu’aux pointes et on laisse poser sous une serviette tiède pendant une heure au moins. On rince ensuite avec un shampoing doux. Ce soin est très hydratant, réparateur et assouplissant pour les cheveux abîmés. Vous m’en direz des nouvelles !

    Julien Kaibeck    lettre-beaute-au-naturel.com

      [1] On trouve de l’huile de calophylle vierge sur www.slow-cosmetique.com et dans certains magasins bio chez les marques de Saint Hilaire ou Bioflore par exemple.

    [2] J’utilise l’huile essentielle de niaouli en bio de Saint Hilaire par souci de pureté et d’écologie, voyez ici (https://www.slow-cosmetique.com/aroma-sante/huiles-essentielles/huile-essentielle-de-niaouli-bio-10-ml.html)


    votre commentaire
  • 1.L’hydratation à la crème fraîche

    Au départ, j’avoue que j’avais un petit doute à l’idée de me tartiner le visage avec de la crème fraîche. Et puis je me suis dit qu’il existait bien des « crèmes fraîches de beauté » vendues dans le commerce pour soigner les peaux déshydratées. Alors, pourquoi ne pas essayer la version de base ? En effet, la simple crème fraîche (entière et épaisse) dispose d’un pouvoir hydratant en raison de sa teneur en matières grasses. Elle va nourrir efficacement votre peau, même si elle est très sèche.

    Comment l’utiliser ? Rien de plus simple. Il suffit de l’appliquer au doigt en très petite quantité sur votre visage comme vous le feriez avec n’importe quelle crème hydratante. Laissez-la posée un bon quart d’heure avant de rincer à l’eau tiède. Vous pourrez ensuite entamer votre séance de maquillage sur une peau parfaitement hydratée et belle.

    2. La fécule de maïs comme poudre matifiante

    La fécule de maïs fonctionne exactement comme une poudre matifiante sur votre peau. Elle l’empêchera de briller. Pour l’appliquer, rien de mieux que le traditionnel pinceau. Pas besoin d’en mettre des tonnes. Vous pouvez même y ajouter de la poudre de cannelle pour l’été qui vous donnera un teint plus hâlé (je vous explique plus loin comment). Là encore, ces éléments sont totalement naturels, généralement non agressifs pour la peau et peu coûteux en comparaison aux cosmétiques du commerce. À noter que la poudre de riz fera tout autant l’affaire, mais son grain est plus épais, c’est moins agréable.

    La poudre matifiante est une chose, mais la poudre bronzante en est une autre. Rien ne vous empêche pour « sculpter » votre visage et lui donner un accent hâlé d’utiliser de la poudre de cannelle, qui, contrairement à l’huile essentielle ou à l’extrait de cannelle, ne brûle pas. Il faut un gros pinceau à blush qu’on a très légèrement saupoudré de poudre. On l’applique alors comme un blush, sur les zones saillantes du visage. Pensez surtout au haut des pommettes à colorer très discrètement en tirant le pinceau vers les tempes.

    3. Du fard à paupières fait d’épices

    Faites un tour dans votre cuisine et regardez la couleur des épices que vous avez l’habitude de consommer. Le bel orangé du curcuma ou le vert étonnant de la poudre de sauge… De quoi donner plus de profondeur à votre regard. Bien sûr, vous éviterez de vous mettre de la poudre de chili autour des yeux ou tout autre mélange contenant du piment ou du poivre. Quant à la poudre de cacao, elle est idéale pour décliner les tons marron. Vous pouvez là encore l’appliquer au pinceau ou au doigt juste après avoir hydraté votre peau. Elle restera collée plus facilement.

    Si votre peau est déjà sèche, n’hésitez pas à délayer une toute petite pointe de ces épices douces dans une goutte d’eau. Vous obtiendrez un fard à paupières liquide, facile à appliquer à l’applicateur mousse ou au doigt. Mélangez, innovez et tirez parti de tous ces pigments colorés. En fonction du dosage de chaque épice, vous obtiendrez des mélanges de pigments originaux tirant sur le doré (cannelle + curcuma), l’anis (gingembre + curcuma + sauge) ou autre.

    N’en mettez jamais dans l’œil cependant ! Et soyez chiche sur les quantités.

    J’en profite pour préciser : faites toujours un essai sur une autre partie de votre corps avant de tester de nouveaux produits, sur votre visage en particulier. J’ai pour habitude d’utiliser le creux du coude, un réflexe salutaire pour vérifier que l’on n’est pas allergique. De plus, allez-y doucement, un produit naturel ne signifie pas un produit sans risque. Je reviens par exemple sur la cannelle qui est loin d’être absolument inoffensive. Si vous en abusez sur votre peau ou si vous l’utilisez trop régulièrement, elle peut finir par vous irriter un peu, bien qu’elle n’ait rien à voir avec l’huile essentielle de cannelle ou l’extrait aromatique, qui ne sont jamais utilisés en cosmétique.

    4. Le démaquillage à l’huile

    Qui dit maquillage dit aussi démaquillage. Après toutes ces astuces pour être belle au naturel, autant opter pour un démaquillage tout aussi fidèle à votre démarche.

    Pour cela, rien de mieux que de l’huile d’amande douce ou de noyaux d’abricot ! Appliquez-la à l’aide d’une éponge douce, humide mais bien essorée, ou même simplement à la main. Sans abîmer votre peau, elle viendra à bout des maquillages les plus résistants. Passez pour finir un gant mouillé sur votre visage (éventuellement avec un peu d’eau florale de rose ou de lavande), et vous voilà tout aussi radieuse qu’avant, mais au naturel.


    Amicalement,

    Manon Lambesc   lettre-beaute-au-naturel.com


    votre commentaire
  • Réaliser votre lotion anti-âge bio

    Prête en quelques minutes, cette lotion anti-âge 100 % naturelle lisse les rides et atténue les tâches brunes sur la peau.

    Ingrédients  

    • ¼ de litre d’eau de source bouillante
    • une poignée de feuilles de persil frais

    Recette

    Laissez infuser le persil dix minutes dans l’eau. Filtrez le mélange et laissez refroidir, puis vaporisez sur votre visage.

    Appliquez cette lotion vitaminée tous les deux jours pendant un mois. Antirides, elle éclaircit le teint et atténue les taches brunes.

    Le saviez vous ? Le persil, élixir de jeunesse, est quatre fois plus riche en vitamine C que l’orange ou le chou.

    En savoir plus sur
     http://www.consoglobe.com/beaute-bio-lotion-anti-age-maison-

    votre commentaire
  •     Confectionner soi-même un onguent à base de produits naturels, c'est facile. Véronique Kerneur réalise des cosmétiques avec des plantes médicinales. (Rustica)

        Véronique Kerneur fabrique des baumes corporels maison et organise des ateliers d'initiation à ces produits cosmétiques au Jardin des magies, dans la Brenne (Indre).
    Parmi les ingrédients qu'elle utilise pour le baume, le macérat de souci (Calendula) adoucit les rougeurs de la peau; celui d'achillée millefeuille est recommandé pour les petites blessures et l'érosion de la peau.
    Le beurre de cacao apporte des vitamines A, E, F et D. Il hydrate la peau et la protège grâce à son effet filmogène.
    Le beurre de karité (riche en vitamines A et E) et la cire d'abeille possèdent, comme le beurre de cacao, des principes actifs régénérants et hydratants. Avec les quelques gouttes d'huile essentielle de lavande, antiseptique et calmante, le baume appliqué en fin de journée peut être employé pour se relaxer.
     
    Ingrédients :
    12 g de cire d'abeille
    12 g de beurre de cacao
    12 g de beurre de karité
    63 g de macérat huileux d'achillée millefeuille et de souci (Calendula)
    6 gouttes d'huile essentielle de lavande.

    Préparation du baume
     
    Avant d'engager la fabrication du baume, il est conseillé de nettoyer le plan de travail et les ustensiles avec de l'alcool, mais aussi de se désinfecter les mains ou de se servir de gants propres en caoutchouc.
    Pour chauffer les différents ingrédients, se munir d'une casserole bain-marie à double paroi ou de deux casseroles, la petite étant insérée dans la plus grande, remplie d'eau.
    Commencer par introduire dans la casserole la cire d'abeille, qui fond plus lentement, à partir de 63 °C. Quand elle devient liquide, ajouter les beurres de cacao et de karité. Une fois ces deux beurres fondus, verser les macérats huileux. Éteindre le feu et laisser refroidir avant d'ajouter les gouttes d'huile essentielle. Verser la préparation dans de petits récipients à fermeture hermétique.

    Le baume se conserve à l'abri de la lumière au moins 1 ou 2 ans. Il est déconseillé de prélever le baume avec les doigts mais plutôt avec une spatule pour des raisons d'hygiène. En augmentant la quantité de cire d'abeille, la préparation devient plus épaisse, ce qui permet de confectionner un baume pour les lèvres.
     
    Phytobrenne, Jardin des magies, 10 bis, rue de la Mairie, 36220 Mérigny. Tél. : 02 54 37 84 86 et 06 81 03 48 27.
    Réalisation : Amanda Petitgrand


    votre commentaire
  • Utilisations du gel d'aloe vera

     

    Grâce à ses nombreuses vertus, le gel d’aloe vera peut s’utiliser de différentes manières :

    > mélangé, comme soin hydratant express pour le visage en crème de jour légère, notamment l’été, mais aussi en crème de nuit, en le mélangeant avec 1 ou 2 gouttes d’huile végétale. Pour une émulsion minute, frottez dans les mains 1 cacahuète d'aloe vera avec 2 gouttes de votre huile végétale de beauté. 

    > mélangé, comme sérum traitant (= oléogel) pour la peau grasse. On compte alors 9 parts de gel d'aloe vera + 1 part d'huile de nigelle ou d'huile de jojoba. On aromatise avec 0,01 part d'huile essentielle peau grasse.

    > pur, comme soin post-épilation et comme soin après-soleil : il permet de calmer la sensation de brûlure tout en accélérant la cicatrisation.

    > pur ou mélangé, comme soin pour les cheveux en soin démêlant sur cheveux mouillés, ou comme soin quotidien fixant et coiffant sur cheveux secs

    >pur, comme ingrédient humectant dans les émulsions de crèmes

    ASTUCES BEAUTE A L'ALOE VERA

    Masque hydratant repulpant  : Réalisez un masque avec 1 cuillère à soupe de gel d’aloe, 1 cuillère à café de yaourt et 1 cuillère à café de miel. Appliquez en couche épaisse sur une peau nettoyée et laissez poser 10 à 15 minutes. Peau douce et rebondie garantie !

    > Après shampoing démélant : Fabriquez votre après-shampooing maison en mélangeant une cuillère à soupe de gel d'aloe vera avec 1/2 cuillère à café d'huile d'avocat. Frottez vos cheveux mouillés et laissez poser. Rincez ensuite rapidement et coiffez facilement (séchage au sèche cheveu à froid).

    > Contour des yeux liftant : Appliquez une toute petite quantité de gel d'aloe vera en tapotant longuement sur le contour des yeux. Ne laissez pas sécher et appliquez immédiatement votre crème de jour par dessus. Ca lifte !

     https://www.slow-cosmetique.com/le-mag/tout-sur-le-gel-daloe-vera/

      Une partie de ce texte est inspiré du livre 
    "Slow Cosmétique : Le Guide Visuel",
    paru chez Leduc et écrit par Julien Kaibeck et Mélanie Dupuis.

    votre commentaire
  •   Une recette 2 en 1 au rhassoul et à la rose pour affiner le grain de peau des peaux mixtes ou grasses, ou pour adoucir la peau sèche.

      Découvrez une recette simple de masque visage au rhassoul, à l'odeur délicieuse de rose, il est aussi bon pour la peau qu'agréable pour les sens, une vraie invitation au voyage !

      Le rhassoul est un minéral argileux naturel que l’on extrait dans les montagnes de l’Atlas, au Maroc. En Afrique de Nord, il est utilisé depuis des siècles  pour le nettoyage et le soin des cheveux et de la peau. Il fait partie intégrante de la "culture du hammam". Mélangé à l’eau, il gonfle pour former un gel à consistance bien agréable et absorbe les impuretés.

    Recette du masque visage au rhassoul

      - Procurez vous l'eau de Rose et le Rhassoul gris ultra fin de Bioflore, marque engagée et lauréate de la mention Slow Cosmétique

    rhassoul

      - Versez 1 cuillère à soupe de Rhassoul dans un bol

      - Mouillez le Rhassoul avec 1 cuillère à soupe d'eau de Rose, puis encore un peu moins d'une autre ajoutée très progressivement.
       Touillez et obtenez une pâte généreuse.

    rhassoul   - Appliquez sur la peau en couche épaisse. Laissez poser 15 minutes maxi sans laisser sécher l'argile.
       Rincez à l'eau tiède.

    rhassoul     Vous pouvez conserver la préparation en pot pour 2 ou 3 applications mais pas plus d'une semaine.

      https://www.slow-cosmetique.com/le-mag/recette-masque-purifiant-apaisant-tresor-du-maroc/

     

     


    1 commentaire
  • Comment faire un masque visage à l’avocat en mode Slow Cosmétique ?

    Même un grand classique du soin au naturel a toujours de quoi nous étonner. Je vous propose d’écraser un avocat bien mûr pour l’appliquer sur la peau sèche ou les cheveux abîmés. Un procédé un peu loufoque, certes, mais pas tant si on le pratique correctement.

    Découvrons ici comment réaliser un masque à l’avocat pour le visage :

    Étape 1 : Choisissez un avocat bien mûr, mais encore frais. Astuce : vous devez légèrement presser l’avocat et sentir une certaine souplesse, cela veut dire qu’il est mûr. Un avocat trop vert et trop ferme n’est pas idéal pour la cosmétique maison car il sera difficile à écraser.

    Étape 2 : Coupez l’avocat en deux et retirez le noyau. Raclez alors la chair d’une moitié d’avocat dans un bol. Avec une fourchette, écrasez l'avocat longuement jusqu'à ce que sa consistance devienne vraiment crémeuse et sans grumeaux si possible.

    Étape 3 (facultative) : Vous pouvez ajouter une demi-cuillère à café de jus de citron à la purée d’avocat si vous remarquez que vous avez trop de chair pour un seul masque (mais c’est rare) et que vous prévoyez d’utiliser le reste le lendemain ou même le surlendemain. En effet, le jus de citron empêche l'avocat écrasé de s’oxyder et de brunir.

    Étape 4 : Mélangez la pâte d'avocat avec un ou deux ingrédients supplémentaires que vous aurez choisis pour leur action spécifique :

    • Pour les peaux très sèches : 1 cuillère à café de miel liquide et 3 gouttes d’huile essentielle de myrrhe ou de ciste.
    • Pour les peaux mixtes ou grasses qui sont déshydratées : 1 demi-cuillère à café de citron et 1 pincée de farine de riz ou de tapioca.
    • Pour les peaux sèches ou inconfortables en recherche d’élasticité : 1 cuillère à café d’huile vierge et bio d’avocat, si possible porteuse de la mention Slow Cosmétique pour être sûr de sa qualité [1]. Une bonne huile d’avocat est un atout anti-âge et « souplesse » très puissant pour la peau. Elle complète bien les propriétés nourrissantes et rafraîchissantes du fruit écrasé.
    • Pour toutes les peaux matures qui voudraient resserrer leurs pores et être un peu « liftées » : 3 gouttes d’huile d’avocat et une cuillère à café de blanc d’œuf liquide.

    Bien sûr, vous pouvez aussi ne rien ajouter du tout à votre purée d’avocat ! Écrasé, il peut se suffire à lui-même tant il est nourrissant et adoucissant pour la peau !

    Étape 5 : Lavez soigneusement et rincez votre visage à l’eau tiède pour purifier un peu la peau et pour la préparer à recevoir le masque. La peau nettoyée sera en effet plus apte à assimiler les corps gras et les actifs du masque d'avocat. Séchez.

    Étape 6 : Appliquez avec les doigts une couche moyenne de purée d'avocat sur votre visage. Vous pouvez frotter un peu, en évitant le contact avec vos yeux et vos cheveux. Continuez de frotter la pâte sur votre peau afin que votre visage soit entièrement recouvert mais que la pâte reste en couche.

    Laissez le masque d'avocat sur votre visage pendant au moins 15 minutes, ou jusqu'à ce que le mélange sèche. Il est inutile de le laisser poser une fois qu’il est très sec.

    Étape 7 : Retirez le masque en rinçant votre visage doucement avec de l'eau tiède. Vous pouvez vous aider d’une grande lingette démaquillante lavable.

    Évitez de frotter brusquement votre peau. Une fois la pâte ôtée, rincez encore votre visage avec beaucoup d’eau fraîche. L’eau froide referme les pores de la peau.

    Tamponnez votre visage avec une serviette pour sécher.  

    Ce que je fais personnellement avec l’huile d’avocat

    Je la conseille souvent pour les personnes qui ont perdu du poids et qui souhaitent une huile « raffermissante » au niveau des flancs, des fesses ou des cuisses. Il faut alors en masser quelques gouttes chauffées dans les paumes, matin et soir sur les zones à raffermir. Je conseille aussi l’huile d’avocat sur les cheveux difficiles à démêler ou très secs et cassants. Après le shampoing et sur cheveux mouillés, mon astuce consiste à mettre dans les paumes 4 gouttes d’huile d’avocat et 6 gouttes de gel d’aloe vera de bonne qualité [1]2. On chauffe la préparation dans les doigts et on démêle ainsi toute la chevelure en se « peignant » avec les mains. Cela ne graisse pas le cheveu car on utilise très peu de produit. On laisse poser le gel et l’huile pendant 30 minutes si possible, sous une serviette. On démêle ensuite à nouveau et on peut alors sécher au sèche-cheveux (pas trop chaud) ou à la serviette. On peut aussi rincer, mais cela n’est pas vraiment nécessaire ici. Je trouve le résultat vraiment bluffant sur une chevelure bouclée ou crépue, mais vous verrez que c’est très bien pour les cheveux trop fins également.                 Julien Kaibeck      www.slow-cosmetique.com


    votre commentaire
  • Pourtant, ce n’est vraiment pas compliqué de faire son propre après-rasage.

       Pour preuve, j’ai décidé d’en fabriquer une version éthique pour mon chéri. Mes objectifs : une durée de vie assez longue car mon homme ne se rase pas tous les jours et en utilise au final assez peu, un bon rapport qualité/prix et un moindre impact sur l’environnement.

       Dans un récipient en verre hermétique que j’ai recyclé, j’ai simplement mélangé :

    • 100 ml de vodka pour avoir une base astringente et désinfectante. De quoi également faire le tri dans les placards et me débarrasser enfin d’une bouteille rescapée d’une lointaine soirée (si votre peau ne supporte pas l’alcool ou si vous êtes un habitué des petites coupures, vous pouvez remplacer la vodka par du vinaigre de cidre, ça marche aussi et aucun risque au niveau de l’odeur grâce aux huiles essentielles).
    • 100 ml d’hydrolat d’hamamélis. Un astringent à nouveau, mais beaucoup plus doux pour la peau. J’en ai toujours à la maison puisque j’en utilise contre l’acné en nettoyant visage et aussi parfois contre les cernes après les nuits difficiles. C’est un hydrolat très frais qui se prête vraiment bien à la réalisation d’un après-rasage.
    • 1 bonne cuillère à soupe de glycérine végétale, un émollient indispensable puisque ce produit est destiné à la peau du visage.
    • 8 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée, pour le parfum, la fraîcheur et le côté anesthésiant (en cas de coupures par exemple).
    • 15 gouttes d'huile essentielle d’eucalyptus, un classique qui se marie très bien avec la menthe.

       Il n’y a plus qu’à bien agiter et mon après-rasage maison est prêt à être utilisé. Avant de le lui donner, je l’ai quand même essayé sur mes aisselles, pour être sûre. Test concluant, c’est très frais ! Effet tonique garanti même avec une petite dose.

       Je lui ai aussi acheté une huile d’amande douce à appliquer avant le rasage, mais il n’a pas aimé : « Ça ne mousse pas ! » s’est-il insurgé. Du coup, j’ai commencé à l’utiliser cet été pour nourrir ma peau après les bains de soleil et la prochaine fois j’essaierai de lui faire un savon à barbe ; comme ça, il aura la panoplie complète du rasage écolo… et vous aussi j’espère.

    Amicalement,

    Manon Lambesc      lettre-beaute-au-naturel.com


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique